Colombie : trois semaines entre ville, montagnes et montagnes

Nos impressions après quelques semaines passées à découvrir la Colombie

Parc National de Tayrona

Parc National de Tayrona

En bref

#ConGusto #QuelleHistoire… #AguacateAguacateAguacateAguacateeee #ViveLeTourismeDuMoisDeJuillet… #PolloPolloPolloPollo #MaarcuyaConLeche #CaSentLaFin…

Nous n’avons pas abordé la Colombie comme nous avions abordés les autres pays du voyage. Il s’agissait de notre dernier pays et nous n’avions pas plus de 20 jours à y passer. Il n’y a qu’après un voyage longue durée que l’on peut prononcer les mots « pas plus de 20 jours à y passer » sans penser a priori que les lecteurs pourront en être consternés ;). Mais si, 20 jours dans un pays aussi varié que la Colombie (premier pays au monde pour sa biodiversité au mètre carré), c’est court. Tellement court que nous avons suivi la route touristique classique : région caféière, Bogota, Villa de Leyva, Medellin, Guatapé, Tayrona et Carthagène des Indes. Et tellement à la fin du voyage que l’idée du retour devenait (étrangement et malheureusement) plus excitante que les merveilles cachées de ce dernier pays. Comme si nous avions déjà tiré tout ce que nous avions pu tirer de ce voyage et que la Colombie n’était que la cerise sur le gâteau. Nous avons donc laissé pour plus tard la côte Pacifique, le Parc National Del Cocuy (qui a l’air d’être une pure merveille, mais difficilement accessible), le désert de Tatacoa, la Garija, et nous en passons. Des endroits que nous aurions certainement visités avec plus de temps et qui nous auraient permis d’éviter la foule de touristes de juillet. Car contrairement à toute attente : la Colombie est (déjà) un pays très touristique. C’est peut-être l’endroit où nous avons vu le plus de touristes en Amérique du Sud avec le Machu Picchu, c’est dire. Et pourtant nous n’y étions pas pendant la meilleure saison, l’idéal climatique étant entre décembre et février (notamment si vous souhaitez y randonner).

Après cette « petite » introduction permettant de nuancer notre ressenti sur ce pays, rentrons dans le vif du sujet : notre avis sur la Colombie est à l’image du pays lui même : contrasté ! Nous avons beaucoup apprécié les Colombiens, qui sont des gens vraiment trop gentils, très accueillants et qui aiment discuter (contrairement à notre ressenti de la Bolivie et du Pérou). Nous avons également eu la chance de partager un week-end avec de la famille éloignée qui nous ont permis de voir le pays sous un angle différent (ne serait-ce que de se balader en voiture change la perception d’un endroit) et de manger nos meilleurs morceaux de viande du voyage. Nous avons eu un vrai coup de cœur pour Medellin, ville qui n’a pas d’hyper centre touristique ce qui permet d’observer les gens vivre, et qui regorge d’endroits intéressants à visiter. Et nous avons mangés des fruits et bu des jus de fruits succulents à la moindre occasion (et il y en avait souvent ;)).

En contrepartie, même si nous avons apprécié les paysages de la région caféière à Salento, les vues sur le lac à Guatapé et la côte des Caraïbes à Tayrona, nous n’avons pas été touchés par ces endroits, beaucoup trop touristiques à notre goût. Et malheureusement le « touristique » qui a perdu du charme, car trop de boutiques, de restaurants et d’hôtels, une peinture trop fraiche, des infrastructures uniquement présentes pour les touristes (un peu à l’image de Jaisalmer en Inde, ou du Mont Saint Michel chez nous). Ceci dit, nous y avons toujours trouvé des petits coins de calme où nous poser quelques jours, loin de la cohue de touristes (sauf à Tayrona ;)).

Contrairement aux idées reçues, il ne nous a pas paru si dangereux de voyager en Colombie. Alors bien sûr, nous avons évité de nous balader au milieu de la nuit (et même du jour) dans les bidons ville de Bogota, mais il est possible de voyager en Colombie sans avoir peur des mauvaises rencontres (attention à vos affaires quand même, mais cela est valable partout dans le monde sauf peut-être à Singapour). Concernant la drogue, c’est peut-être le seul pays où nous avons vu dans la même journée un mec se piquer dans une grande avenue, et où nous sommes passé dans une rue suffisamment chelou pour qu’on s’empresse d’en sortir.

En synthèse : un très beau pays avec une grande diversité et une population au top, mais suffisamment touristique pour vouloir s’éloigner des sentiers battus.

En visuel

En quelques chiffres

21 jours…

12  jours à Salento

2  jours à Medellin et 2  jours à Guatapé

1  jours à Bogota et 2  jours à Villa de Leyva

2  jours à Carthagène des Indes

1  jour à Santa Marta, 2  jours à Tayrona et 2  jours à Paso del Mango

4  jours de transport (bus)

20 nuits

14  nuits en auberge/hôtel (2 à Salento, 3 à Medellin, 1 à Guatape, 3 à Santa Marta, 2 à Paso Del Mango, 3 à Carthagène)

2 nuits chez de la famille (1 à Bogota, 1 à Villa de Leyva)

3  nuits dans les transports (bus)

3  nuit en tente (Tayrona)

11ème et dernier pays de notre voyage…

C’était trop bien

Medellin : Notre expérience de visite à Medellin a de loin été celle qui nous a paru la plus authentique de notre séjour en Colombie. Les (nombreux !) coins intéressants de la ville sont éparpillés un peu partout, ce qui l’épargne du côté factice des hyper centres touristiques des autres villes par lesquelles nous sommes passés (Bogota, Salento, Guatape, Villa de Leyva, etc.). C’est une ville à la fois verte et dense, on y ressent une activité et une vie débordantes et ses attractions y sont originales et intéressantes.
Comuna 13

Comuna 13

Les fruits : Des avocats énormes vendus pour trois fois rien partout dans les villes dans des brouettes, aux ananas vraiment succulents en passant par les mangues tombées de l’arbre à Paso del Mango, nous avons fait le plein de vitamines et de saveurs naturelles pendant nos trois semaines en Colombie, peut-être plus que partout ailleurs ! Sans compter les dizaines de jus de fruits frais que nous avons dégustés…

Découvrir la famille : En Colombie, à 10 jours de rentrer et après quasiment 11 mois de vadrouille, nous avons été accueillis comme des rois par des cousins éloignés que nous rencontrions pour la première fois pour un week-end inoubliable ! Une des rencontres les plus intéressantes du voyage.

Médaille en chocolat : Les Colombiens qui sont vraiment trop gentils, se baigner dans les Caraïbes dans le parc national de Tayrona, le stand de jus fruit et de pizzas de Santa Marta, nos rencontres avec les chats…

C’était un peu moins bien…

La chaleur des Caraïbes : Nous qui étions restés soit suffisamment en dessous des tropiques, soit suffisamment en altitude depuis notre arrivée en Amérique du Sud pour ne pas cesser de craindre le froid, nous avons vraiment soufferts les 10 derniers jours sous la chaleur et l’humidité accablante des Caraïbes. C’est fou l’énergie perdue à lutter contre le chaud et les conséquences que ça a sur notre motivation à vagabonder partout !

Les Patacones con todo : Si vous avez déjà un peu lu nos ressentis sur la cuisine d’Amérique du Sud, vous savez que nous ne l’avons pas forcément portée dans notre cœur. Même après tout ça, nous avons tout de même réussi à faire ce qui devait être notre pire* repas du continent, l’avant veille du départ… Le Patacones con todo : des bananes plantains frites avec à peu près tout ce qui peut vous tomber sous la main, surtout si c’est de la viande… Une expérience culinaire tellement intense que j’en ai des remontées gastriques rien qu’à l’écrire, plusieurs mois plus tard…

*Une soupe de nouille du marché central de Sucre est néanmoins en forte concurrence avec ce repas

La perspective du retour à la vraie vie…

La vraie vie...

La vraie vie…

Médaille en chocolat : Le manque d’authenticité de la très belle Carthagène des Indes, le rhum Medellin 8 ans (indiqué comme bon dans les guides, finalement pas terrible pour un rhum ambré)

Ca nous a surpris

C’est un pays touristique : Vue son histoire récente, nous pensions la Colombie un peu épargnée de l’assaut touristique de juillet/août et avec peut-être des infrastructures moins importantes pour accueillir les visiteurs étrangers. Et bien nous nous étions trompés. La Colombie a en fait un tourisme très développé, avec même des villages entiers entièrement pensés (ou repensés) pour le tourisme, un peu à l’image de lieux comme Pérouges en France. Salento, Guatape, Villa de Leyva,… sont certes de beaux endroits, mais sont une succession de rues repeintes à neuf, de dizaines de restaurants et maisons d’hôtes, boutiques de souvenirs et agences de voyages. Et ceux-ci sont pris d’assaut par les citadins Colombien à la recherche d’un peu de grand air le week-end, et par les touristes du monde entier le reste du temps.

Les contrastes dans les villes : Dans les grandes villes (nous avons notamment vu ça à Medellin où nous nous sommes beaucoup baladés), les contrastes entre les différents quartiers, voire même parfois différentes rues limitrophes sont très importants. Il est possible de passer d’une rue complètement « normale » à une rue avec des dizaines de personnes s’étant improvisés des terrasses sur les trottoirs et vous demandant ce que vous cherchez, parce qu’ils peuvent« tout » vous trouver,« il suffit de demander ». Il est possible de passer d’une rue complètement « normale », à une rue où vous verrez quelqu’un se piquer devant vous… Il est possible de passer d’un quartier « normal », à un quartier où les maisons sont littéralement empilées les unes sur les autres sur le flan d’une colline et vers lequel on se demande comment l’eau y est acheminée…

La faible présence des forces de l’ordre : Dans ce pays qui commence à se ré-ouvrir au tourisme de masse après des années et des années d’extrême violence, nous nous attendions à voir énormément de policiers ou militaires, notamment dans les lieux touristiques. Finalement, cette présence policière était beaucoup moins omniprésence que nos attentes.

Quelques suggestions (ou pas)

Ipiales (Las Lajas)

Sanctuaire de Las Lajas

Sanctuaire de Las Lajas

Notre avis : une pause agréable sur la longue route entre l’Equateur et la Colombie
Durée : 3 heures
Coût : € 

A quelques minutes de Ipiales, proche de la frontière avec l’Equateur se trouve le sanctuaire de Las Lajas, jolie et impressionnante église bâtie entre deux rives d’un petit canyon. Nous nous en étions fait une montagne en lisant les commentaires des blogs et sommes un peu restés sur notre faim, la construction étant moins abrupte et moins isolée que ce que nous pensions et le site très touristique. Le site vaut néanmoins le détour, devant lui reconnaître sa beauté et son originalité.

Voir les articles suivants : #Las Lajas

Salento

Les mêmes en version droite quand il n'y avait plus vent ;)

Les mêmes en version droite quand il n’y avait plus vent 😉

Notre avis : un joli village dans une jolie région, mais on n’était pas tout seul #VacancesScolairesEuropéennes #LesColombiensAussiPartentEnWeek-end
Durée : 2 ou 3 jours
Coût : €€ (peu de restaurants pas chers, il faut payer un peu pour se déplacer vers les endroits à visiter (mais rien de bien méchant)) 

Salento est un très joli village au cœur de la région caféière de Colombie. Il fut notre premier aperçu des villages (touristiques) colombiens : ensoleillé (bon ok ça dépend des jours), avec ses petites maisons colorées, sa place de l’église, ses restaurants et cafés bobo, assaillis de touristes étrangers et Colombiens, surtout le week-end. Le village de Salento étant bien vallonné, on y trouve des points de vue assez sympas du village et des alentours. De nombreuses finca de café y proposent des visites permettant d’apprendre la fabrication du café de la plantation à la dégustation. Il est possible d’y séjourner.

Très proche aussi, se trouve la fameuse vallée de Cocora et ses palmiers géants, emblèmes du pays. En une journée (quelques heures), il est possible de faire une jolie boucle (à pied ou à dos de cheval) dans la vallée, en passant par une ferme de Colibri (sympa pour faire une pause et boire un chocolat chaud mais pas transcendant) et par la fameuse « forêt » de palmiers, offrant une jolie vue un peu en hauteur de la vallée.

Les plus courageux pourront tenter un trek de plusieurs jours en s’enfonçant dans le parc naturel Los Nevados. Nous ne l’avons pas tenté et avons appris plus tard que nous avions bien fait : en juillet, juste après une grosse saison de pluie, le terrain était tellement boueux que des amis à nous on du renoncer à leur boucle de quatre jours et faire demi tour !

Voir les articles suivants : #Salento

Medellin

Comuna 13

Comuna 13

Notre avis : une ville vivante et intéressante : notre coup de cœur de la Colombie !
Durée : 2 ou 3 jours
Coût : € (prix abordables, possibilité de manger et se déplacer à très petit prix, attractions souvent gratuites)

Medellin est passée du statut de ville parmi les plus dangereuses du monde il y a vingt ans à celui de petit bijou du pays, ville préférée des Colombiens. C’est une ville agréable, contrastée, vivante, où les gens sont vraiment vraiment gentils. Nous y avons passé deux jours complets à ne pas arrêter de bouger et aurions pu y rester plus longtemps. Quasiment chaque endroit visité restera un coup de cœur du pays : son quartier chic et son immense stade où nous logions ; Plaza Minorista, l’énormissime marché couvert, un des plus impressionnant et intéressant du voyage, le jardin botanique et ses iguanes en liberté ; Comuna 13, son bidon ville et ses murs peints ; et pour finir, la Casa de la Memoria, où nous avons passé plusieurs heures sans voir passer le temps, à nous immerger dans la sombre histoire du pays et de la ville, visite qui nous aura pas mal retournés.

Voir les articles suivants : #Medellin

Guatapé

Vue de La Piedra

Vue de La Piedra

Notre avis : une jolie escale à deux heure de Medellin (mais on n’était pas tout seul #VacancesScolairesEuropéennes #LesColombiensAussiPartentEnWeek-end)
Durée : 1 ou 2 jours
Coût : €€ (Assez cher pour monter à la Piedra)

Guatapé est un joli petit village aux maisons colorées situé au bord d’un lac à deux heures de voiture de Medellin. Comme tout village touristique, les maisons sont repeintes à neuf (chaque maison a ses propres bas-reliefs dans ses propres couleurs) et une boutique sur deux s’adresse aux visiteurs, lui conférant un atmosphère assez artificiel. D’ailleurs, la plupart des restaurants n’ouvrent que du jeudi au dimanche, le village se replissant de Colombiens souhaitant s’échapper de la ville le week-end.

Ce qui fait également la renommée de Guatapé, c’est La Piedra, cette formation rocheuse étrange et gigantesque, sortie de nulle part, surplombant le lac. Quelques 500 marches (qui donnent l’impression d’une fermeture éclair au loin) et voici une très jolie vue sur le lac, ses ramifications et ses alentours. De quoi passer un bon moment à envier les propriétaires de maisons des centaines de petites îles formées dans le lac (et à désespérer du temps que passent les gens à refaire leur future photo Facebook).

Voir les articles suivants : #Guatapé

Bogota

Andres Carne de Res

Andres Carne de Res

Notre avis : nous ne nous prononçons pas (pas beaucoup eu le temps de visiter)
Durée : quelques jours ?
Coût : ne savons pas (globalement invités)

Nous sommes arrivés à Bogota au petit matin, et n’avons eu que quelques heures pour visiter la ville avant de rejoindre de la famille et de s’échapper pour le week-end à Villa De Leyva.

Nous avons beaucoup apprécié la visite guidée du Musée de l’Or (possible en anglais et espagnol), ainsi qu’une exposition de photo gratuite de la Casa de la Moneda. Le centre ville semble riche en musées et expositions, et tout ça pour des prix dérisoires (même quand c’est payant). Nous n’avons pas trouvé notre brève balade dans le centre ville transcendante. Nous aurions aimé monter en haut du Cerro Monserrate, colline accessible depuis l’hyper centre de Bogota (à pied ou en funiculaire) offrant paraît-il une très jolie vue sur la ville, mais avons abandonné l’idée, faute de temps.

Par ailleurs, si vous aimez la bonne viande et aimez un peu l’aventure, on nous a fait découvrir le restaurant Andres Carne de Res, restaurant à la décoration et à l’état d’esprit déjantés, qui apparemment se déchaine les soirs de week-end. Nous y avons mangé la meilleure viande de notre voyage (il faut néanmoins préciser que ce repas était au dessus de notre budget habituel).

Voir les articles suivants : #Bogota

Villa de Leyva

Villa de Leyva sous la pluie

Villa de Leyva sous la pluie

Notre avis : une escapade sympa entre Bogota et le nord de la Colombie
Durée : 1 ou 2 jours
Coût : ne savons pas (globalement invités)

Nous avons visité Villa de Leyva avec de la famille Colombienne et pendant La Fiesta del Carmen, fête populaire locale ayant, nous pensons, totalement changé l’ambiance du village le week-end où nous y étions. Villa de Leyva est le village échappatoire des Bogotanais, donc touristique, et donc avec plein de restaurants et d’hôtels (plutôt chers). Les bons vivants y trouveront leur bonheur. Hors Fiesta Del Carmen (fête plutôt populaire), le village nous a semblé plus chic que Salento ou Guatapé, et un peu plus ancien, son centre étant encore aujourd’hui totalement pavé. Nous n’avons pas beaucoup visité les alentours, mais la route qui mène à Villa de Leyva depuis Bogota et les montagnes environnantes offrent de très beaux paysages. Pour être honnêtes, nous y avons passé un super week-end, mais nous ne savons pas si nous aurions autant apprécié l’escapade si nous y avions été seuls.

Voir les articles suivants : #Villa de Leyva

Santa Marta (et ses alentours)

Notre avis : point de chute assez chouette pour Tayrona et autres attractions proches
Durée : 1 ou 2 jours
Coût : € (ville où il est possible de vivre pour peu)

Santa Marta est une ville côtière sans véritable intérêt en elle-même mais néanmoins sympa pour s’arrêter et visiter les alentours. Son petit centre-ville, son grand marché populaire, son stand de street food et de jus de fruits (mmhhhh maracuya con leche), son petit quartier un peu plus chic et son malecon en font un endroit parfait pour se reposer une journée tout en se baladant un peu. Autour de Santa Marta, il y a naturellement le Parc National de Tayrona, mais également les villages/lieux dits de Minca et Paso del Mango où il est agréable de passer quelques jours en hauteur, au vert, au milieu des rivières et arbres fruitiers.

Voir les articles suivants : #Santa Marta

Tayrona (Parc National)

Notre avis : un très beau parc naturel, peut-être un peu limité et trop visité pour les vrais amateurs de plein air
Durée : 2 ou 3 jours (ou plus pour se poser)
Coût : €€€ (entrée et droit de camping chers, prévoir sa nourriture pour limiter les coûts)

Faune à Tayrona

Faune à Tayrona

Tayrona est LE parc naturel du nord de la Colombie. Il longe la très belle côte des Caraïbes, tout en étant dans une jungle luxuriante et s’y trouvent toutes les commodités possibles pour y attirer les touristes les moins téméraires (il y fait quand même très chaud et oblige au minimum à une randonnée à dos de cheval). Son entrée est assez chère (pour un backpacker), environ 15€, et y pour y loger, le moins cher est d’environ 4€ par personne si vous avez votre tente dans les campings les moins prisés. Il est assez facile de s’y rendre en bus depuis le marché de Santa Marta. Il est préférable d’y aller assez tôt le matin si vous comptez n’y passer qu’une journée ou deux, l’attente pouvant être assez longue à l’entrée. Par ailleurs, il est préférable de réserver à l’avance votre hamac ou votre tente si vous n’avez pas la votre car les campings (notamment celui de Cabo San Juan) se remplissent vite.

Ensuite, la randonnée dans le parc est assez facile (chaleur et boue mises à part) jusqu’à la plage la plus connue de Cabo San Juan. Elle se fait sur des passerelles de bois au milieu de la jungle colombienne, les plus observateurs pourront y apprécier la végétation et surtout la faune tropicale : nous n’avions jamais vu des lézards avec des couleurs aussi vives ! Et le bord de mer… vraiment superbe ! Attention, toutes les plages ne sont pas promptes à la baignade mais on apprécie vraiment celles qui le sont. Pour les plus courageux, vous pouvez pousser jusqu’au village de Pueblito, mais ayez de bonnes chaussures et soyez avec votre sac car certains passages se rapprochent beaucoup de l’escalade.

En bref, nous avons beaucoup apprécié le parc pour sa jungle et ses belles plages de sable fin et d’eau turquoise (deux environnements que nous n’avions pas vus pendant notre année) mais nous sommes un peu restés sur notre faim : le parc est assez petit et en une journée et demi on peut avoir parcouru tous ses chemins, on voit moins d’animaux que le laissent penser les panneaux à l’entrée et, disons le nous, c’est un peu l’autoroute sur les passerelles en bois (et pas que des fourmis)…

Voir les articles suivants : #Tayrona

Carthagène

Remparts de Carthagène

Remparts de Carthagène

Notre avis : une jolie « ville musée », un petit air de Cuba
Durée : 1 ou 2 jours
Coût : €€ (attention à réserver son hôtel / auberge à l’avance, ça se remplit très vite)

Ah Carthagène des Indes… La dernière étape de nos 11 mois de voyage. On nous avait tellement prévenus que cette ville était hyper touristique que nous nous y attendions et avons pu en apprécier la très belle architecture malgré la foule et le manque d’authenticité. Il faut dire que ça nous arrangeait bien aussi, histoire d’y acheter les seuls souvenirs de notre voyage.

Nous avons passé quelques heures à souffrir de la chaleur nous balader dans les jolies rues du centre historique, à nous écarter sur le malecon pour y apercevoir les vagues et le bleu des caraïbes, à faire des photos, à chercher un jus de fruit pas cher que nous n’avons jamais trouvé, à faire les boutiques de souvenirs, à se faire solliciter par tous les vendeurs de rue voulant nous vendre absolument tout, à diner la street food pour backpacker assis par terre place de la Trinidad à Getsemani (dont un des pires repas du voyage). A flâner tranquillement quelques jours avant de prendre le chemin du retour… 

Voir les articles suivants : #Carthagène

Nourriture et boissons

Nous allons faire bref pour ce dernier pays d’Amérique du Sud, où nous n’avons à nouveau pas forcément accroché avec les plats du jour. Nous nous sommes donc rabattus sur les fruits et légumes et nous sommes essentiellement nourris de sandwichs pain/avocat suivi d’un jus de fruit frais de marché le midi, et avons cuisiné le soir.

Nous avons également eu la chance de manger des meilleures viandes du voyage grâce à Juan Pablo, qui nous aura fait découvrir d’excellents restaurants (un peu hors de de notre budget habituel).

Une légère entrée (pour trois...) avant une bonne pièce de viande

Une légère entrée (pour trois…) avant une bonne pièce de viande

Toutes les photos “Nourriture et boissons” de la Colombie : à venir

Mais combien ça coûte tout ça ?

Nous sommes restés 21 jours et 20 nuits en Colombie et avons dépensé pour deux environ 2 800 000 COP (environ 800 €). Ceci correspond à un budget moyen de 19€ par jour. Les nuits non payées lorsque nous étions invités par la famille sont compensées par des repas un peu plus chers payés avec la même famille.

Dépenses absolues par personne par type de dépense

Dépenses absolues par personne par type de dépense

Dépenses relatives par type de dépense

Dépenses relatives par type de dépense

Ce qui fait une dépense moyenne de 68 400 COP  (environ 19 €) par jour dont :

  • 16 000 COP (environ 4,60 €) pour se loger (18 nuits payées sur les 20 passées, dont 3 dans les transports et 1 en camping payant). Les nuits payées nous sont revenues à 18 600 COP (environ 5,30 €) en moyenne.
  • 24 700 COP (environ 7 €) pour manger (dont deux restaurants un peu chers, et beaucoup d’achats de jus, et de fruits et de légumes notamment pour les repas du midi).
  • 13 000 COP (environ 3,6 ) en transport entre villes / régions. Le budget transport quotidien moyen a été relativement élevé en Colombie où nous n’avons passé « que » trois semaines, et où nous avons bougé plus ou moins tous les deux jours.
  • 5 000 COP (environ 1,4 ) en activités. L’entrée dans le parc naturel de Tayrona représente à elle seule quasi la moitié de ce budget. Les activités peuvent revenir assez cher dans les lieux très touristiques. En contrepartie, les musées à Bogota sont gratuits ou très peu couteux.

Pour aller plus loin

Les cartes mémoires et appareils photo ont chauffé, pour ceux qui voudraient faire ce voyage depuis leur canapé, voici l’intégralité de nos photos : https://photos.app.goo.gl/rANw1FStoGkefvry1

Et pour ceux qui voudraient relire l’intégralité des aventures, l’ensemble des articles se trouve ici : https://www.onepicaday.xyz/category/colombia/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *