Le long du canyon pour finir le trek de Santa Cruz

Le long du canyon pour finir le trek de Santa Cruz

Le long du canyon pour finir le trek de Santa Cruz

Le long du canyon pour finir le trek de Santa Cruz

A l’image de la veille, nous nous réveillons à nouveau dans une tente complètement givrée. Nous retirons une petite partie de la glace (pour éviter de la porter) avant de partir et décidons de la faire sécher plus tard, lorsque le soleil sera plus fort, car nous avons beau être exposés ce matin, le soleil de 8h n’est pas assez fort pour fondre le givre… Nous avons aujourd’hui 16 kilomètres à faire en descente pour rejoindre Cashapampa, récupérer un colectivo avant 15h qui nous ramènera jusqu’à la route pour Huaraz (à Caraz), puis un autre colectivo pour Huaraz. Et contre toute attente (car les descentes de fin de trek sont souvent longues et ch***), cette journée sera quasiment la plus belle journée de trek. Nous longeons une très jolie rivière le long d’un canyon, avec petites cascades, rochers parsemés sur tout le chemin, étendues de pelouse donnant envie de se poser pour pique-niquer tous les 100 mètres, et montagnes enneigées en fond (en se retournant). La descente est tout de même un peu longue, et vers 13h, nous arrivons enfin à Cashapampa. Nous avons descendu de 1000 mètres et le soleil est au zénith, autant vous dire que 1) nous avons chaud (nous avons dû prendre 30 degrés entre la nuit et maintenant), et que 2) le givre de la tente ne résistera pas à cette chaleur ! Nous déjeunons tranquillement à l’arrivée en laissant sécher la tente et en attendant le colectivo entre une poule effrontée sautant pour manger nos tortillas et un chien minuscule également en quête de nourriture. Nous prendrons un colectivo à 14h, arriverons, après quelques attentes et détours du colectivo, à Caraz vers 15h30, prendrons immédiatement un autre colectivo (le plus soucieux du monde pour rentabiliser son temps : on ne déconne pas, on ne va pas attendre que la personne sois assise pour démarrer, déjà on s’est arrêté pour qu’elle monte elle aurait pu grimper en vol ; on ne déconne pas, on ne peut pas freiner avant les dos d’âne…) pour Huaraz qui nous déposera une heure trente plus tard pas loin de l’auberge. Nous profiterons d’une bonne douche d’eau chaude avant de nous ré-offrir un burger du Crosty Burger accompagné d’une très bonne limonade. Puis grosse nuit de sommeil bien méritée.

Huaraz, Trek de Santa Cruz

Casa de Ana, Huaraz, 25 soles la nuit en dortoir de quatre avec petit déjeuner (environ 7,20 €), gérant les plus gentils du monde, cuisine basique, WiFi grognon, chambres propres, salles de bain propres, un peu excentré, petit déjeuner complet.

Nous avons mis, avec nos sacs chargés pour 5 jours de trek :
> 2 heures de marche entre l’endroit où nous avons dormi et le caming Llamacorral, dont 150 mètres de dénivelé positif sur 6,6 kilomètres
> 3 heures de marche entre le camping Llamacorral et Cashapampa, dont 833 mètres de dénivelé négatif sur 9,5 kilomètres
Au final, le trek de Santa Cruz se fait très bien en trois jours (même en incluant le détour à la Laguna Arhauycocha, à condition de commencer assez tôt le matin le premier jour et en campant dans des campings alternatifs (en tout : 21 heures de marche en tout, sans compter les pauses déjeuner). Il n’y a qu’autour du Paso Union qu’il est difficile de camper (en particulier car il n’y a pas trop d’eau)
Des colectivo partent régulièrement (toutes les 10 à 20 minutes) de Cashapampa pour Caraz, jusqu’à environ 15h. On nous avait dit que le tarif était de 7 soles, mais nous avons payé 10 soles, ce qui avait l’air d’être le tarif appliqué (mais nous n’avons pas chercher longtemps à négocier). Entre 1h et 1h30 (bien tassée) de trajet suivant le nombre d’arrêts et de détours.
Des colectivo partent toutes les cinq minutes de Caraz pour Huaraz et coûtent 6 soles. Environ 1h30 de trajet. Préparez-vous à faire le voyage avec votre sac sur les genoux (ou à payer une place de plus)

Colectivo Cashapampa – Caraz : 10 soles (environ 2,90 €)
Colectivo Caraz – Huaraz : 6 soles (environ 1,70 €)
Burger + Limonade : 10 soles (environ 2,90 €)

Trek de Santa Cruz

Trek de Santa Cruz

Nous nous réveillons dans un igloo. Sans rire, la tente est complètement givrée à l’intérieur, mais également à l’extérieur et est complètement blanche. Après avoir essayé un dégivrage infructueux à l’eau chaude (on ne se fait pas chauffer d’eau pour du thé, mais on l’a fait pour dégivrer la tente…), nous décidons de la plier trempée et de la remonter pendant notre pause de midi pour la faire sécher. Le ciel est complètement dégagé, le soleil de midi devrait être plus efficace que nous. Nous nous lançons vers le Paso Union, col de 4750m, point culminant du trek de Santa Cruz. Deux heures de grimpette tapant bien dans les poumons avec une superbe vue sur les montagnes environnantes et nous y sommes. Nous passons le col et découvrons la superbe vue sur d’autres sommets enneigés et le lac Taullicocha au bleu incroyable. Puis nous descendons les 600 mètres qui nous séparent du camping Taullipampa, où, après quasi 4 heures de marche, nous ferons une loooongue pause au soleil (et le soleil de midi a affectivement été plus efficace que nous pour sécher la tente…).

Un autre lac bleu intense :)

Un autre lac bleu intense 🙂

Puis nous repartons, car nous avons pour objectif d’avancer le plus possible aujourd’hui afin de raccourcir la journée du lendemain pour arriver à la fin de trek suffisamment tôt pour pouvoir rentrer sur Huaraz. Nous faisons un aller-retour à la Laguna Arhauycocha, nouveau lac d’un bleu de fou, dans lequel arrive un glacier impressionnant. Le chemin pour y aller n’est pas des plus intéressant, mais la vue sur le lac d’en haut est vraiment jolie et surtout, monter là-haut permet d’observer le mont Artesonraju presque qu’exactement comme il l’est sur le logo Paramount ! Nous redescendons face à cette montagne, voyant exactement les étoiles autour du sommet ; ) (ce qui nous fera regretter de ne pas rester camper dans le coin pour prendre une photo de la montagne de nuit).

Trek de Santa Cruz

Trek de Santa Cruz

Puis nous continuons à descendre jusqu’à l’endroit où nous voulons camper. Après être passés dans une vallée sableuse, changeant totalement de paysage, nous nous posons, à nouveau seuls, près d’un grand lac au milieu des montagnes. Nous aurons la visite répétée de Marguerite la vache pendant toute la soirée, avant de nous enfoncer dans nos duvets, la nuit promettant d’être à nouveau bien fraiche….  

En redescendant du col

En redescendant du col

Laguna Arhauycocha

Laguna Arhauycocha

Lieu de camping

Lieu de camping

Huaraz, Trek de Santa Cruz

En tente, juste avant la Laguna Jatoncocha

Nous avons mis, avec nos sacs chargés pour 5 jours de trek :
> 2 heures de marche entre l’endroit où nous avons dormi et le Paso Union (4750m), dont 520 mètres de dénivelé positif sur 3,6 kilomètres
> 1 heure et 45 minutes de marche entre le col Paso Union et le camping Taullipampa, dont 600 mètres de dénivelé négatif sur 4 kilomètres
> 1 heure 45 minutes de marche entre le camping Taullipampa et l’endroit où nous avons dormi (juste avant la Laguna Jatoncocha camping Taullipampa, dont 285 mètres de dénivelé négatif sur 7 kilomètres > 2 heures 15 minutes de marche pour faire l’aller-retour à la Laguna depuis le chemin haut entre les campings Taullipampa et Llamacorral, dont 275 mètres de dénivelé positif puis négatif sur 7 kilomètres (2 fois 3,5 kilomètres), 1 heure 15 minutes de montée et 1 heure de descente

En approchant du col

En approchant du col

Cascade

Cascade

Vers six heures trente, nous émergeons de notre si bon sommeil et nous mettons en route une heure plus tard. Nous abandonnons Mathieu et Julien (nos collègues de dortoir) qui prennent leur temps pour se refaire un petit café. On les retrouvera sur la route :- )) Le démarrage n’est pas très compliqué, peu de dénivelé et un chemin qui passe de village en village (ou plutôt de maisonnettes en maisonnettes). On arrive assez vite au point de contrôle des billets et après 3 heures de marche au camping officiel de Paria. Une petite pause et ce sont nos acolytes de la veille qui nous rejoignent : l’un des deux a réussi à perdre son billet d’accès au parc… pas de chance, il a dû repayer un autre billet ! Nous laissons à nouveau nos collègues qui vont faire leur pause déjeuner en leur proposant de se retrouver au camping une heure et demie plus tard. Ça monte toujours aussi tranquillement et nous arrivons au camping dans les temps. Seul hic, il n’y a pas d’eau dans ce camping ! Nous décidons donc de continuer car dans eau pas de repas ce soir… Le programme est donc d’ajouter plus de 500 mètres de dénivelé positif pour passer le fil à plus de 4700 mètres puis redescendre vers un autre camping. La journée qui s’annonçait courte est devenue bien longue…  

Trek de Santa Cruz

Trek de Santa Cruz

Mais que ne trouve-t-on pas dix bonnes minutes plus tard : un terrain vert et plat, et une rivière à côté. On décide donc de recoller au programme initial et de monter la tente ! Une heure plus tard, c’est Mathieu et Julien que nous apercevons mais ils sont 200 mètres plus bas sur un tout autre chemin… on ne les verra pas cette nuit. On ne verra d’ailleurs pas grand monde, notre tente restant seule au milieu des montagnes. On passera le reste de l’après-midi à lire pour certaine et à faire la sieste pour d’autre :- )).

Vue depuis la tente

Vue depuis la tente

Huaraz, Trek de Santa Cruz En tente à 4265 mètres d’altitude, à quelques centaines de mètres du coup de Punta Union Il est possible de camper assez fréquemment, le long de la rivière. Les camings officiels sont inclus dans le prix d’entrée dans le parc. Nous avons mis, avec nos sacs chargés pour 5 jours de trek : > 3 heures de marche entre Vaquería et le camping Paria, dont 405 mètres de dénivelé positif et 265 mètres de dénivelé négatif sur 10 kilomètres > 1 heure et 40 minutes de marche entre le camping Paria et l’endroit où nous avons dormi, dont 435 mètres de dénivelé positif sur 3,5 kilomètres