La vie des coquillages

La vie des coquillages

La vie des coquillages

La vie des coquillages

Un petit bigorneau

Un petit bigorneau

De bon matin, nous remarchons une heure jusqu’à la jetée pour acheter nos prochains billets de bateau. Nous voulons passer trois ou quatre jours ici sur Havelock, puis passer trois ou quatre jours sur Neil Island, une île plus petite et plus sauvage. Une fois arrivés là-bas, on nous dit que les billets ne seront disponibles que le 23 décembre pour nos dates. Nous rentrons bredouille… Nous nous redirigeons donc vers notre resort, non sans longer la plage et effectuer notre premier plongeon dans les eaux turquoises tant attendues ! Et malgré ce que certains en disent, l’eau est chaude (beaucoup plus facile qu’en Bretagne ;)) ! Et c’est incroyable la vie qu’il y a sur ces plages : en France, nous ne voyons que des coquillages vides sur les plages. Ici, chaque coquillage abrite un petit être marin qui se déplacent dans tous les sens sur le sable blanc. Sans parler des centaines de micro crabes qui passent leur journée à creuser des trous ! Nous aurions pu passer des heures entières à observer ce petite monde vivre (en fait, on a peut-être passé des heures à les observer ;)).

Echoppe

Echoppe

Nature morte

Nature morte

Havelock Island (Andaman Islands)

Coconut Grove, 600 roupies la hutte avec salle de bain partagée (environ 8,60€). En haute saison, c’est le moins cher que nous ayons trouvé sur l’île et même en restant plusieurs jours, nous n’avons pas réussi à négocier un tarif plus bas. On était globalement bien posés, c’était assez propre et les gérants étaient vraiment sympa. Le seul gros bémol du resort est son voisin, le Coral Reaf, qui nous aura rendu dingue à mettre la musique à fond en continu, à n’importe quelle heure de la journée…

Il n’est pas possible d’acheter les billets de bateau public à l’avance. Et il n’y a pas de règle : des fois, c’est 3 jours à l’avance, des fois c’est 1 jour… Nous nous sommes faits avoir à faire la queue longtemps plusieurs fois sur Havelock avant de comprendre qu’il n’était pas possible d’anticiper le départ (ils disent juste « revenez le 22 » sans qu’il soit pour autant possible d’acheter le 22 et pas, « il n’est pas possible d’acheter en avance »).
Globalement, sur l’île, il est difficile de manger pour vraiment pas cher comme en Inde continentale (pas de thali à 40 roupies (0,60€) et de samosas à 10 roupies à tous les coins de rue…). On a trouvé quelques adresses pas chères à côté du marché (un vendeur de paratha pour un petit déjeuner à 30 roupies et un thali pas mal à 100 roupies), mais elles étaient rares, et pas forcément à côté. Globalement, on mangeait (végétarien) pour environ 150 roupies (1,10€) par personne et par repas.

1kg de bananes sur Havelock : 40 roupies (environ 0,60€)

1 réponse
  1. Vache Bafouée
    Vache Bafouée dit :

    Teuteuteu, je sais que l’eau froide ne fait pas peur à l’une d’entre vous O:-) (photo à l’appui dans MON maillot de bain !!!)
    Mais félicitations ! (Oui, le suspens était insoutenable dans ces 4 derniers billets de blog 😉 !)

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *