Cité Interdite

Cité Interdite

Nous partons très tôt histoire d’être là à l’ouverture des billets à 8h30 pour la Cité Interdite, attraction numéro 1 de Pékin, et de ne pas trop attendre. Nous arrivons à 8h20, il y a déjà pas mal de monde qui attend le long des nombreuses caisses à l’entrée. A 8h30 pile, les caisses s’ouvrent. A 8h40 maximum, nous payons nos tickets d’entrée (60 RMB soit environ 8,10€). Nous commençons la visite. Nous passerons bien quatre ou cinq heures à déambuler dans cet immense palais (sans les deux ou trois attractions pour lesquelles il fallait encore payer pour entrer). Nous trouvons ça un peu moins beau que le Temple des Lamas de la veille mais nous sommes assez impressionnés par la taille, le nombre de petites cours, les jardins et le travail des arbres et des fleurs, les détails de chaque édifice de ce palais. Vers 13h, nous décidons de sortir.

Cité Interdite (à gauche... à droite...)

Cité Interdite (à gauche… à droite…)

Cité Interdite (à gauche... à droite...)

Cité Interdite (à gauche… à droite…)

Quarante-cinq minutes plus tard, nous y sommes enfin arrivés. Autour de la Cité Interdite et de Tian’anmen, c’est un peu compliqué de se déplacer à pied : toutes les rues indiquées sur les cartes ne sont pas accessibles, celles qui le sont ne le sont pas forcément dans les deux sens, etc. On peut vite passer une demi-heure à rejoindre un point qui normalement se trouve à trois minutes… Moi qui avait les jambes et les pieds en compotes à force de marcher ou de rester debout quasi dix heures par jours depuis quelques jours, cette sortie de la Cité Interdite a fini de m’achever… Nous mangeons proche de la Cité Interdite une soupe de nouille qui sera notre première déception culinaire (#RestaurantPourLesTouristes…) depuis notre arrivée en Chine et nous rendons à Tian’anmen. Parce qu’il faut y être allé. On ne peut rentrer ou sortir de la plus grande place du monde qu’à deux endroits, en passant des contrôles de sécurité. Nous sommes fouillés et nos sacs sont passés aux rayons X. Enfin nous… plutôt les Chinois. Alors que le Chinois devant moi devra ouvrir sa veste et mettra bien cinq minutes à passer le contrôle, nous passerons comme ça. Nous entrons sur la place. Elle est effectivement immense… Et tellement kitch par certains côtés, notamment avec son énorme pot de fleur trônant au milieu de la place, le gros portrait de Mao au milieu de l’entrée de la Cité Interdite, le spectacle eaux et lumières régulièrement joué devant la Cité Interdite.

Tian’anmen square

Tian’anmen square

Tian’anmen square

Tian’anmen square

Nous traversons la place, sortons de l’autre côté, allons prendre le métro (en vingt minutes alors qu’il était à deux minutes sans les interdictions de passage), prenons le métro, rentrons et… ne faisons plus rien à part ressortir pour manger à cinq minutes de l’auberge. Mes jambes m’en remercièrent…

Beijing

Beijing Sunrise Youth Hostel Beihai Branch, trouvé sur booking, 45 RMB (environ 6,10€) la nuit dans un dortoir de 10 personnes via la réservation booking, 38 RMB (environ 5,20€) la même nuit en réservant directement dans l’auberge, sans petit déjeuner (chambre et salle de bain ok, cette auberge nous a un peu plus plu que la précédente).

Les billets d’entrée pour la Cité Interdite ne peuvent s’acheter que sur place. En arrivant à l’ouverture (début octobre), on a peu attendu.
Redite de l’article mais c’est bon à savoir : Autour de la Cité Interdite et de Tian’anmen, c’est un peu compliqué de se déplacer à pied : toutes les rues indiquées sur les cartes ne sont pas accessibles, celles qui le sont ne le sont pas forcément dans les deux sens, etc. On peut vite passer une demi-heure à rejoindre un point qui normalement se trouve à trois minutes…
Pour beaucoup de choses en Chine, il faut le passeport : acheter des billets de train, acheter les tickets d’entrée pour certains musées, pour s’enregistrer dans les auberges, etc.

Visite de la Cité Interdite : 60 RMB (environ 8,10€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *