Le rythme ne change pas, mais la journée est pour ma part plus variée que la précédente. Je commence la journée par contribuer à éplucher 25kg de kiwis (on était trois, ça nous a pris 2h…) pour faire de l’alcool de kiwi. William, le propriétaire de la ferme, apprenant que deux d’entre nous étaient fabriquant de vin, a voulu tester la réalisation d’alcool de kiwi et d’alcool de riz. Puis je poursuis avec une heure de désherbage d’un champ immense plein de ronces (dont certaines faisant à peu près ma taille).

L’après-midi, c’est préparation de costumes et décorations d’halloween. Ateliers peinture de masques, de petites sculptures, etc. Ca faisait des années que je n’avais pas fait de peinture !
Pendant qu’Alexis continuera la répartition de l’engrais dans les champs.

Découpe du surcre pour le petit déjeuner

Découpe du surcre pour le petit déjeuner

Nous comprenons peu à peu comment la ferme fonctionne. En tout, il y a une grosse dizaine personnes travaillant dans la ferme : William et Sara qui gèrent la ferme, Lucas qui aide à superviser un peu le tout et accueille les volontaires (ce sont les trois seuls chinois à parler anglais), une boulangère, une vendeuse dans la petite boutique à l’entrée, une fille s’occupant de la teinturerie (et peut-être de la poterie ?), deux ou trois bonhommes s’occupant des animaux et des champs, une cuisinière… En plus de cela, il y a les volontaires (11 quand nous sommes arrivés, ce qui était le maximum que William ait connu jusque là). Il y a pas mal de champs, puis une grande serre (la Green House) qui fonctionne (seulement en partie) grâce à l’aquaponie et des animaux (poules, oies, porcs et vaches).

La ferme n’est pas une ferme industrielle et n’est pas destinée à produire des fruits et légumes en masse afin de les vendre. Du coup, ça ne tourne pas juste à la production de fruits et légumes (qui servent en grande partie à nous nourrir nous, ce qui était vraiment top pendant ces 8 jours :)). Le week-end, ils font venir des enfants qui font des activités toute la journée : jeux en plein air, fabrication de biscuits (avec une boulangère qui anime), ateliers de teinture et de poterie (avec là aussi une spécialiste qui anime). Même avec cela et vu le nombre d’employés, on se demande quand même comment la ferme tourne.

Et le week-end prochain : c’est Halloween ! William, apprenant que l’un d’entre nous est costumier, lui a demandé s’il pouvait réaliser des costumes et décorations d’Halloween. Et au fur et à mesure de la semaine, c’est tout le monde qui se mettra à contribuer à la préparation de ce week-end un peu spécial. Plus tard, William apprenant que l’un d’entre nous est cuisinier, lui demandera s’il peut cuisiner des spécialités françaises pour le diner du samedi soir. William et Sara sont hyper curieux de tout, ravis de bénéficier de l’expérience de chacun, prêts à tester un peu tout si on leur propose. Nous sommes vraiment libres de nos activités et dans une ambiance très zen, c’est hyper appréciable. Travailler dans le calme, sans stress, sans avoir peur de ne pas finir ou de faire mal les choses est tellement agréable. Ça fait se poser des questions sur l’état d’esprit que nous avons au travail en France…

Atelier fabrication d'un régulateur thermique, pour optimiser la fermentation du vin*

Atelier fabrication d’un régulateur thermique, pour optimiser la fermentation du vin*

Nous finissons la journée de la même manière que les deux jours précédents à jouer aux cartes, mais avec un peu plus de bières. Certains (on se demande bien qui…) finiront la soirée vers 3h du matin (et auront une journée difficile le lendemain…).

On ouvre les festivités

On ouvre les festivités

 

*Optimiser la fermatation d’un alcool en quelques étapes :

  • Creuser une cave pour stocker l’alcool à une température stable.
  • Récupérer un Arduino (circuit électronique programmable) et une sonde thermique.
  • Mettre un ancien pilote de l’aviation chinoise (William) sur le coup.
  • Programmer l’Arduino pour alimenter en courant une prise électrique si la température descend en dessous des 23°C.
  • Brancher un petit radiateur électrique sur le dispositif.

Chengdu, Longxing (Sichuan)

Workaway, Fanpu farm

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *