No man's land entre la Chine et le Laos (Mohan - Boten)

No man’s land entre la Chine et le Laos (Mohan – Boten)

Arrivés à 8h à Jinghong après une bonne nuit de sommeil, nous tentons de partir directement pour Luang Namtha, et c’est possible ! Nous achetons nos deux tickets après avoir un peu arpenté la ville pour trouver un ATM, allons dépenser nos derniers yuans dans le supermarché du coin, camouflons une dernière fois la bouteille de gaz avant de passer le contrôle de la gare de bus et c’est parti pour le Laos ! Et on change de type de bus (beaucoup plus petit, avec un compartiment bagage sur le toit du bus). Avec nous dans le bus, pas mal de Thaïlandais rentrant en Thaïlande par voie terrestre. Nous nous arrêtons à Mengla pour déjeuner, le bus disparaît pendant une heure, puis revient enfin et nous repartons. Nous passons la douane un peu après 16h heure chinoise. Nous faisons nos visas à l’arrivée. Il n’y a personne, ça va très vite ! On ne se fait pas prendre les 2$ de frais supplémentaires pour les arrivées après 16h car il est 15h au Laos (c’est en écrivant cet article que je comprends enfin pourquoi nous n’avons pas payé ces 2$). Nous remontons dans le bus et une heure trente plus tard, nous sommes à Luang Namtha, petite ville du Nord du Laos, connue des touristes pour ses treks dans la jungle reculée du nord du Laos.

Comme nous avons gagné une heure, il est 16h30 quand nous arrivons à Luang Namtha. La gare de bus où nous sommes déposés est très loin du centre-ville. Nous en avons pour deux heures à pied, mais comme nous n’avons pas de monnaie laotienne et que nous n’avons aucune idée du prix du trajet et que donc nous sommes de bonnes cibles pour être escroqués, nous décidons de marcher jusqu’au centre-ville. Ça fait un peu moins de 24h que nous sommes dans les transports, nous dégourdir les jambes ne nous fera pas de mal ! Nous découvrons le Laos. Le trajet le long de la route au coucher du soleil est vraiment joli. Nous marchons depuis environ une heure quand un homme en voiture s’arrête, et nous dit de monter, gratuitement, pour aller dans le centre-ville, ce qui nous fera gagner une heure de marche dans la nuit (les lampadaires ne fonctionnant pas, pile ce jour là). Cet homme, c’est Thong, le propriétaire de l’agence d’éco tourisme Forest Retreat Laos et du Minority restaurant de Luang Namtha. Chez qui on repassera le lendemain et le surlendemain, mais qui n’insistera pas du tout pour que nous prenions un trek chez lui et qui nous donnera de bons conseils pour marcher en indépendant dans la région. Un bon gars, vraiment !

Nous prenons ensuite le premier logement pas trop cher que nous trouvons (un dortoir à 30000 kips par lit, environ 3,50€), ne sortons même pas dîner et nous couchons avec la joie de retrouver une connexion Internet non filtrée et un peu plus performante que les connexions chinoises (et nous avons plein de choses à faire avec !) !

Jinghong (Chine), Luang Namtha (Laos)

Manychan Hostel, 30000 kips en dortoir de 7 lits (environ 3,50€)

Le bus pour Luang Namtha peut se prendre dans les deux stations de bus (nord ou sud) de Jinghong.
La frontière avec le Laos Mohan – Boten se passe très facilement et très rapidement. Il n’y avait personne à part notre petit bus quand nous sommes passés.
Le trajet entre la gare de bus Sud de Luang Namtha et le centre-ville coûte 10000 kips (environ 1,15€) par personne s’il y a plus de 4 personnes dans le transport, 40000 kips (environ 4,6€) au total sinon.

Bus Jinghong – Luang Namtha : 70 RMB (environ 9,60€)
Visa laotien : 30$
1 lit en dortoir pour une nuit (Manychan Hostel) : 30000 kips (environ 3,50€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *