Neil's Cove

Neil’s Cove

On est des oufs, on reconduit le scooter ! Un dernier aller-retour à la jetée et nous réussissons enfin à acheter notre billet de retour pour Port Blair, le lendemain. Sur les 8 jours passés sur l’île, nous serons venus 6 fois au guichet… Nous n’osons pas compter les temps d’aller-retour et d’attente… Ca nous a un peu pourri notre séjour. A refaire, nous opterions peut-être pour les bateaux privés, qui sont certes trois fois plus chers, mais beaucoup moins prise de tête ! Ou alors, nous serions venus directement la veille ou l’avant-veille du départ…

Nous retournons ensuite à Beach #7, nous baignons, nous dirigeons vers notre spot à hamac pour profiter du calme et de la beauté du paysage une dernière fois. En arrivant vers notre spot, un touriste nous dit que nous ne pouvons pas continuer, des gardes empêchent le passage vers Neil’s Cove car apparemment, il y a des crocodiles. Nous tentons quand même notre chance, nous verrons bien les gardes mais ils ne nous empêcheront pas de passer. Nous aurons donc le lagon pour nous tout seul (et pas d’autre signe de vie animale autre que les coquillages qui font craquer les feuilles sous nos hamacs).

Pour finir, nous nous offrons une loooongue baignade de fin d’après-midi dans les magnifiques rouleaux d’eau turquoise avant de rester une nouvelle fois déçus devant le coucher du soleil sur la plage (nous aurons essayé trois fois sans succès !). Nous retournons au resort, non sans croiser un léger serpent sur la route, allons prendre l’apéro à la lumière des étoiles de Kalaphatar beach pour notre dernière soirée sur l’île.

Havelock Island (Andaman Islands)

Coconut Grove, 600 roupies la hutte avec salle de bain partagée (environ 8,60€). En haute saison, c’est le moins cher que nous ayons trouvé sur l’île et même en restant plusieurs jours, nous n’avons pas réussi à négocier un tarif plus bas. On était globalement bien posés, c’était assez propre et les gérants étaient vraiment sympa. Le seul gros bémol du resort est son voisin, le Coral Reaf, qui nous aura rendu dingue à mettre la musique à fond en continu, à n’importe quelle heure de la journée…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *