Plaza de Armas sous la pluie

Plaza de Armas sous la pluie

Une dernière journée à Cusco avant de partir sur une nouvelle randonnée de quelques jours. Des objectifs simples, imprimer des photos, faire sérigraphier un t-shirt, racheter une paire de chaussettes et un oreiller de voyage après des pertes récentes, et retirer de quoi payer notre piaule.

Le gérant de l’auberge nous indique quelques magasins vendant du matériel de camping. Les informations sont bonnes : les chaussettes perdues sont de l’histoire ancienne.

Ensuite, opération sérigraphie… les choses se compliquent. Le magasin que nous avions repéré sur Internet n’existe pas, toutes les boutiques d’impression de photos nous trimballent d’un point à un autre. Après une dizaine de magasins visités (loin d’être proches les uns des autres)… nous renonçons et le cadeau que nous avions prévu de faire à des néo-parents devra attendre.

Pause déjeuner à quasiment 15 heures : nous testons le queso frito. Ça ressemble à une raclette de piètre qualité : des pommes de terre, de la salade, des tomates, le tout recouvert d’une couche de fromage fondu.
Au final, ça gagnerait à être fait avec un autre fromage…

De retour sur la Plaza De Armas, des dizaines de boutiques dédiées aux touristes mais presque aucune ne vend d’oreiller de voyage. Un nouvel échec mais nous aurons une nouvelle opportunité demain au terminal de bus !

Nous nous rendrons compte par la suite que la banque BCP chez qui nous avions l’habitude de retirer n’accepte plus notre carte bancaire (quatre distributeurs différents testés à quatre endroits différents). Nous tenterons d’éviter les gouttes de pluie pour nous rendre à Banco de la Nation où enfin nous pourrons retirer !

Nous rentrerons tranquillement à l’auberge sous la pluie pour faire nos sacs pour le lendemain.
Bref, une journée à beaucoup vadrouiller en ville sans beaucoup de succès.

Cusco

Arcopata Guesthouse, 33 soles le lit en dortoir de 6 lit avec petit déjeuner, très proche du centre, propre, super grand, super calme, personnel au top et wifi marchant bien. Une bonne adresse malgré le prix élevé.

Les distributeurs de Banco de la Nation ne prélèvent pas de commission lors d’un retrait avec une carte étrangère mais semblent avoir une limite de retrait à 400 soles par jour

Menu (soupe, plat, boisson) au Guztanta : 6 soles

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *