Balade en bateau le long du Napo

Balade en bateau le long du Napo

Balade en bateau le long du Napo

Balade en bateau le long du Napo

Première matinée dans la forêt amazonienne qui commence par un super petit déjeuner, frais et copieux, c’était parfait. Nous ne savons pas encore trop ce que nous allons faire de la journée…

Augustin, le propriétaire commence par nous emmener faire un tour au village dans les différentes écoles. Bon, qu’on s’entende… il n’y a que deux écoles dans le village.

La première est assez petite (moins d’une centaine d’enfants entre 6 et 14 ans), on y enseigne en espagnol mais la culture locale est préservée à travers les cours de quichua (un dialecte local). Nous n’avons pas eu le loisir de visiter la seconde (trois fois plus grande mais sans enseignement du quichua) car Augustin tombera d’accord avec le directeur de la première école pour faire trois heures de cours d’anglais par jour.

Sur le chemin du retour, nous ferons une halte dans un bâtiment communautaire où une jeune femme (prise en stop sur le chemin menant au village) nous indiqua qu’il était aussi possible de donner des cours d’anglais. Les quelques planches qui servent de murs et le toit en tôle semblent faire l’affaire donc nous pourrons revenir dans le coin pour donner quelques cours également.

Une fois revenus au lodge Augustin nous explique qu’une volontaire du Canada arrivera mercredi pour donner des cours d’anglais dès jeudi matin. Ils nous demandent de préparer l’environnement pour qu’elle puisse sereinement prendre en main les classes. Concrètement, il faut que l’on trouve le contenu des leçons, notamment les thèmes mais aussi quelques types d’exercices (chansons, jeux, etc.).

Très rapidement nous nous demandons comment nous allons passer de “directeurs d’un programme d’enseignement d’anglais” à “assistants développement marketing”. Augustin reviendra rapidement nous voir, nous lui proposerons donc de faire des cartes de visite… proposition qui recevra un “non” ferme et très clair. Nous nous cantonnerons à la préparation des cours d’anglais le temps que la volontaire canadienne arrive. En complément de ce “non”, Augustin nous dira également qu’il doit partir pour Cuenca et ne reviendra que d’ici deux jours (mercredi soir).

Nous finirons tranquillement la matinée en trouvant des thématiques (animaux, nourriture, se présenter, etc.) à apprendre aux enfants ainsi que des idées de méthode (Jacques-a-dit, chansons, histoires, Pictionnary, etc.). Notre grosse interrogation restera de savoir si la volontaire a une expérience d’enseignement, si elle vient avec ses méthodes, si elle a du matériel, etc.

Après un déjeuner à base de produits frais, place aux activités de l’après-midi ! L’un des points très sympa de ce volontariat est que nous pouvons participer à l’ensemble des activités organisées pour les touristes qui suivent des cours d’espagnol. En l’occurrence, aujourd’hui c’est tour en bateau (pirogue motorisée) pour découvrir les environs et se baigner dans la rivière (rio Napo).

Déjeuner

Assez sympa de découvrir les abords de la forêt amazonienne, voir quelques singes et oiseaux typiques de la région. Viendra ensuite le moment de la baignade où… il semblerait que la structure musculaire de mon abdomen ait refroidi mes deux collègues mâles qui de leurs origines suisses ne devaient pourtant pas manquer de tablettes de chocolat.

Un crocodile ;)

Un crocodile 😉

Après un retour au lodge, une bonne douche chaude, un repas tout aussi bon que le déjeuner, nous voilà prêts pour une nouvelle nuit en Amazonie.

Ahuano

Gaia Amazon Lodge and Spanish School

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *