Vue sur la cité Interdite, depuis l'extérieur

Vue sur la cité Interdite, depuis l’extérieur

 Nous partons très tôt de la gare de bus et décidons de nous rendre dans notre auberge à pied (après tout, ça fait environ 40h que nous ne faisons que du transport, nous pouvons bien marcher deux ou trois heures pour nous dégourdir les jambes !). Nous découvrons Beijing, ville immense, à travers ses grands axes (pas forcément la meilleure partie de la ville). On sent déjà que cette ville devrait être beaucoup intéressante à découvrir que la capitale mongole. Nous arrivons en fin de matinée dans notre auberge (Happy Dragon Courtyard Hostel Dongsishitiao) et y passons une bonne partie de la journée à regarder ce que nous allons faire en Chine, et à tenter de réparer le VPN afin de pouvoir accéder à Google, à nos mails, au blog, à Facebook… pendant notre séjour.

Le bus couchette

Le bus couchette

Nous sortons ensuite avec pour objectif d’aller voir les lacs Huhai, grands lacs situés au cœur de Pékin, qui devraient être un lieu de vie, de sport, de sortie, etc. des pékinois. En y allant, nous nous perdons dans les petites rues de Beijing, nous prenons la mesure de l’immensité de cette ville, et de sa complexité. Nous touchons presque le bord des lacs plusieurs fois sans toutefois pouvoir les atteindre, nous devons faire des détours, puis encore des détours… Ce qui nous permet de voir nos premiers joueurs de ping pong (de nombreuses tables de ping pong sont mises à disposition à plein d’endroits dans la ville, les pékinois viennent avec leurs raquettes et leurs balles et jouent, certains pour le fun, d’autres pour le sport !), nos premiers joueurs de go, de constater le nombre impressionnant de deux roues en tout genre (vélos, vélos électriques, scooters, tuktuks, etc.).

Joueurs de ping pong

Joueurs de ping pong

Quand nous arrivons au bord des lacs, cela fait environ deux heures que l’on marche (on pensait mettre une demi-heure…), il fait nuit. Nous admirons donc les reflets des nombreux restaurants illuminés tout en couleur sur les bords du lac, c’est kitch, mais c’est joli ! Nous mangeons notre premier repas chinois, qui change de la monotonie des repas mongoles et rentrons par les mêmes ruelles, plus ou moins éclairées (certaines vraiment moins…) jusqu’à l’auberge. Nous apprécions ce premier aperçu de la ville, vivante, dépaysante !

Premier repas chinois, festin après la Mongolie

Premier repas chinois, festin après la Mongolie

Beijing

Happy Dragon Courtyard Hostel Dongsishitiao, trouvée sur booking, 53,5 RMB (environ 7,2€) la nuit dans un dortoir de 4 personnes, sans petit déjeuner (la chambre et la salle de bain étaient ok, l’auberge bien située, mais nous n’avons pas accroché).

Dans Beijing, il y a des toilettes publiques gratuites absolument partout !

Une nuit en auberge (dortoir de 4) : 53,5 RMB (environ 7,20€)
Un repas avec bière : 27 RMB (environ 3,60€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *