Soirée billard à Emeishan

Soirée billard à Emeishan

Après nous être posés pendant une semaine, nous repartons sur les routes. Aujourd’hui, direction Emeishan, pour trois jours de randonnée sur cette montagne sacrée aux nombreux temples bouddhistes. Nous partons de l’auberge vers midi pour essayer de prendre le train de 15h pour la gare d’Emei en dernière minute. Nous sommes en standing, il n’y a plus de places en hard seat. Vu que le trajet fait 2h, nous y allons. Quand nous montons dans le train, il est déjà blindé, les portes bagages sont bien sûr tous pleins et on est vraiment beaucoup à être débout sans place attribuer. Il est impossible de poser nos gros sacs où que ce soit. Par une chance inouïe, nous aurons une place assise juste à côté de là où nous attendions que le train démarre, ce qui permettra à l’un de nous deux de s’asseoir et de prendre un sac entre ses jambes. Car ce qu’il faut savoir c’est qu’il ne se passe pas trente secondes sans que quelqu’un ne passe dans le couloir de ce train, et pas quinze minutes sans qu’un chariot de nourriture ne passe également (et il a juste la place de passer dans le couloir étroit entre les deux rangées de siège). Donc impossible de poser le sac au milieu du couloir… C’est notre première expérience vraiment désagréable du train chinois : celui-ci est bruyant, il y a du monde vraiment partout, les gens fument dans le wagon (alors que normalement c’est autorisé uniquement entre les wagons), ils passent leur temps à aller et venir, le wagon est sale car les gens jettent leurs détritus partout. Nous sommes contents d’y rester que deux heures mais ça promet car c’est certainement le même train que nous prendrons pour aller de Emei à Kunming quelques jours plus tard.

Le train blindé pour Emeishan (le Chengdu - Kunming)

Le train blindé pour Emeishan (le Chengdu – Kunming)

Arrivés à Emei, nous cherchons en vain un ATM, on nous indique gentiment le bus pour Emeishan (2 RMB, environ 0,25 euros), achetons nos billets pour aller à Kunming après la pause « 17h30-18h30 ». En sortant, la personne à qui nous avions demandé où était le bus pour Emeishan nous indique de nous dépêcher pour le bus. Nous accélérons le pas, montons dans le bus et celui-ci démarre dans la minute : il avait retenu le chauffeur pour nous, trop gentil ! Nous arrivons à l’auberge, nous sommes quasi seuls dedans ce jour-là, nous profitons donc de la meilleure connexion Wi-Fi que nous ayons eu jusque-là et ça fait plaisir. Une partie de billard et dodo avant les deux jours de montée jusqu’à 3000m (nous sommes à 500m).

Chengdu, Emeishan (Sichuan)

Teddy Bear Hotel, 35 RMB la nuit (environ 4,75€), très bonne auberge (spéciale dédicaces au Wi-Fi et au billard)

Il est possible de prendre un train en dernière minute de Chengdu à Emei, il reste des places en standing jusqu’au dernier moment (je ne sais pas si le nombre de places en standing est vraiment limité…). C’est beaucoup moins cher que le bus. Par contre, ce n’est pas le grand confort !
Un bus de ville partant toute les 20 minutes va de la gare d’Emei (il y a deux gares attention : Emei et Emeishan (high spead)) jusqu’au pied du site touristique, là où il y a les auberges : le numéro 8. Il se prend juste en face de la gare et coûte 2 RMB.
Dans Emeishan, à côté du site touristique, on trouve facilement des ATM (plus difficile autour de la gare d’Emei).
Les guichets des gares pour acheter des tickets sont ouverts assez tard (à Emei, il fermait à 22h30 par exemple).

Train Emei – Kunming en hard seat (K113) : 124 RMB (environ 17€)
Train Chengdu Emei en standing (même prix que le hard seat) : 24 RMB (environ 3,25€)
Bus de ville gare d’Emei – Emeishan (pied du parc touristique) : 2 RMB (environ 0,25€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *