La montée d'Emeishan

La montée d’Emeishan

Nous partons vers 10h de l’auberge où nous laissons une partie de nos affaires avant d’entamer les deux jours d’escalier jusqu’au sommet de la montagne. Nous allons en effet tester la randonnée à la chinoise, c’est à dire avec des marches, tout le long. Faire 2500m de dénivelé en prenant des escaliers, nous avouons que nous appréhendons un peu ! Vers 11h30, nous trouvons enfin l’entrée ! (Ça vaut le coup de se renseigner avant car ce n’est pas évident). Nous avons décidé de monter la montagne par la gauche, lisant sur des blogs d’autres voyageurs que c’était plus sauvage et donc plus joli.

Nous nous allégeons de 185 RMB (environ 25,3€) chacun de tickets d’entrée et commençons la montée. Les sites touristiques en Chine, que ce soit les musées, les temples, ou les sites naturels sont 1) toujours payants et 2) toujours hyper cher pour les backpackers… Certains feintent en prétextant être étudiants avec des cartes étrangères incompréhensibles des chinois (permis de conduire, carte vitale, etc.). Nous, on n’avait pas grand-chose…

Temple à Emeishan

Temple à Emeishan

S’ensuivront ensuite six heures de montée sans interruption jusqu’à notre point de chute, en passant par des petits temples, puis par une partie bien touristique avec des statues et des singes par dizaine (honnêtement, ils font un peu peur…), en croisant des travailleurs en train de re-cimenter la route, etc. Sur toute la montée, une brume épaisse nous empêche de voir très loin. Sur la moitié de la montée, il pleut… Et plus on monte, moins on voit et plus il pleut… Ça promet !

Emeishan, ses escaliers, sa brume...

Emeishan, ses escaliers, sa brume…

Après une montée interminable de bien trois heures depuis le dernier temple, nous tombons enfin sur le Xianfeng temple. Il est 18h, il va bientôt faire nuit, il pleut toujours. Nous n’avons pas vraiment d’autre choix que de nous arrêter ici pour passer la nuit. Seulement voilà, la nuit ici est à 90 RMB (environ 12,3€) au tarif le moins cher… C’est deux à trois nuits ailleurs. Nous ne voulons pas payer cette somme. Nous demandons aux filles du guichet si nous pouvons dormir dehors, dans nos duvets, sur le parvis du temple. Rien à faire, elles ne veulent pas, elles nous indiquent le prix. Des touristes chinois essaient de nous comprendre aussi mais nous disent que nous, nous ne pouvons pas dormir dehors, et puis il fait trop froid (mais nous avons de gros duvets !!) et puis il pleut (mais on est à l’abris !!). Quand nous leur expliquons que 90 RMB chacun, c’est trop pour nous, l’un d’entre eux nous tend 200 RMB (environ 27,4€) pour que nous puissions payer la nuit ! Nous refusons bien sûr et ces touristes s’en vont manger. Nous essayons de demander si nous pouvons dormir sous le chapiteau du restaurant, pensons que c’est peut-être une question de religion, nous ne pouvons pas dormir devant le temple. Nous essuyons un nouveau refus… Nous engageons ensuite la conversation (par traducteur interposé sur nos téléphones respectifs) avec un homme nous disant qu’il est policier. Au bout de quelques minutes, il nous demande nos passeports. Par très rassurés, nous lui donnons. Nous lui demandons pourquoi, il nous dit que chaque touriste doit être enregistré. Il photographie nos visas. Nous ne sommes pas rassurés. Puis d’un coup, il nous fait signe que c’est ok ! Nous pouvons dormir devant le temple ! Il bouge un des bancs pour que nous puissions nous mettre contre le temple et mieux éviter la pluie et hop, nous pouvons nous installer ! Nous mangeons la soupe de nouille la plus chère du voyage par rapport à sa quantité et filons dans nos duvets. Un autre touriste nous fera visiter le temple : le point d’eau bouillante pour les nouilles, les toilettes, les douches… Les touristes chinois passant devant notre campement nous lèvent le pouce, pour nous dire que nous sommes quand même courageux de dormir par terre dans le froid. Et franchement, nous dormirons très bien !

Notre campement, devant le temple, top confort !

Notre campement, devant le temple, top confort !

Emeishan (Sichuan)

Dans les duvets devant le temple Xianfeng

L’entrée du site si vous voulez entrer à pied n’est pas évidente à trouver, bien se renseigner avant.
Les repas et les nuits dans ou à côté de certains temples (pas tous) peuvent être assez chers. Ce n’est pas mal soit de prévoir de la nourriture avant, soit de ne pas être trop tard avant la nuit au point de chute du soir, histoire d’avoir le choix d’aller au prochain temple si celui-ci est trop cher.
Les cartes présentes sur toute la montée jusqu’au sommet ne sont absolument pas à l’échelle. Vous pouvez mettre d’une à trois heures pour parcourir une distance qui semble égale sur leurs plans. Par ailleurs, ils ne sont pas tous orientés pareil. De quoi perturber nos esprits cartésiens…
Un (voire deux) bâtons de marche sont quand même très utile pour aider à monter et descendre toute ces marches. Ça vaut le coup d’investir 2 RMB dans un bâton en bambou vendu à l’entrée et dans le parc.
Faire semblant de lancer ou en cas ultime lancer une pierre aux singes dès qu’ils vous suivent est très efficace (testé et approuvé). On trouve des pierres un peu partout sur le chemin.

Entrée sur le site d’Emeishan : 185 RMB en tarif normal (deux fois moins en tarif étudiant) (environ 25,3€)
Diner devant un temple : 25 RMB (environ 3,4€) la petite soupe de nouille, 3 RMB la petite portion de riz (environ 0,4€). C’était cher !
Nuit dans un dortoir d’un temple : 90 RMB (environ 12,3€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *