Petit écureuil indien

Petit écureuil indien

Nous fêtons ce dernier jour de 2016 en visitant Delhi.

Enfin, avant de visiter, nous faisons le check-in le plus long du monde avec la Mama trop bizarre de l’hôtel. Puis son fils nous trimballera dans le quartier pour nous montrer où nous devons acheter nos billets de train « Je suis sympa, je vous montre une fois et ensuite vous vous débrouillez, hein ! Beaucoup de touristes achètent leurs billets par carte dans une agence et récupèrent du cash en payant un peu plus via l’agence. Je vais vous montrer où est l’agence. Venez, on prend le tuk-tuk ». Il nous amènera jusque dans l’agence, nous laissant avec un mec à qui on a eu du mal à expliquer ce qu’on voulait « heu, là, il est 11h, on prendrait bien un petit déjeuner ». Étonnamment, le mec de l’agence n’insistera pas du tout pour nous vendre tous les tours de la planète, et nous pourrons ressortir quelques minutes plus tard sans trop insister. Bon, maintenant, il nous faut retourner à l’hôtel. Nous partons ensuite à la découverte de New Delhi. Cinq minutes après avoir quitté l’hôtel, un gars nous demande de venir traduire une carte qu’un ami français lui a laissé. Cinq minutes plus tard, un gars nous dirige vers un magasin où les touristes ne vont pas et qui vend des choses de meilleure qualité. Nous rentrons dedans, et vivons la même situation un peu gênante que le matin même « C’est un magasin, que faites-vous là si vous ne voulez pas acheter ? ». Franchement, on n’en sait rien ;). Le tapis ne rentre pas dans la tente, je crois… Encore un moment plus tard, un autre gars nous accostera pour nous parler de la crise du cash, juste avant de nous montrer l’agence de tourisme dans laquelle il travaille, sans trop insister pour que nous y entrions. Tous y vont de leurs mises en garde contre les gens qui vont essayer de nous arnaquer. Et on suit leurs conseils en se méfiant un peu de tout le monde, eux y compris ;). Nous marchons dans New Delhi, depuis Connaught Place, le cœur animé de Delhi, jusqu’à India Gate (qui nous rappellera l’Arc de Triomphe). Nous visitons également l’Ugrasen Ki Baoli (puit accessible par un escalier géant).

India Gate

India Gate

En chemin, nous achèterons quelques bières pour trinquer pour le réveillon, et Alexis se battra pour une mini bouteille de gin. Imaginez des dizaines d’Indiens (que des hommes évidemment, les femmes ne boivent pas d’alcool et ne sont pas bien vues dans ce genre d’endroit) à se pousser, crier, sortir leur argent pour acheter des petites bouteilles de rhum, de whisky, etc. juste avant la fermeture. Surréaliste !

Un Wine & Beer shop à 20h le soir du réveillon...

Un Wine & Beer shop à 20h le soir du réveillon…

Nous prenons l’apéro à l’hôtel, dinons, prenons nos bières et nous dirigeons vers Connaught Place, un peu l’équivalent de nos Champs Elysées le soir du réveillon. Arrivés là-bas… l’échec ! Il faut une réservation dans un bar ou restaurant de la place pour pouvoir entrer. Ne sachant où aller, nous retournons à l’hôtel. La terrasse de l’hôtel, une bière non terminée, quelques pétards, le cuisinier du dhaba d’en bas continuant à faire ses chapatis dans une totale indifférence… Bonne année 2017 !!

Delhi

Evergreen Guesthouse, 650 roupies la chambre double avec salle de bain à l’extérieur (environ 9,30€). La chambre était propre, la salle de bain pas ouf (pas d’eau chaude) et les gérants franchement chelou (mais nous aurons bien fait rire). C’est par contre assez bien situé, mais on ne recommande pas forcément ;).

Un décapsuleur : 10 roupies (environ 0,15€)
Un samosa : 10 roupies (environ 0,15€)
Une grande (670 cL) « strong (pas lager) » : 95 roupies (environ 1,30€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *