Voilà voilà...

Voilà voilà…

Eh oui, ça arrive, les jours où l’on n’a pas de photo du tout… On fait ce qu’on peut mais lorsqu’on passe la matinée à attendre l’avion, qu’on retourne manger le même thali au même restaurant qu’on a déjà mangé trois fois depuis notre arrivée, et qu’on passe le reste du temps à l’aéroport, et qu’on arrive la nuit à destination… Bah on ne pense pas forcément à prendre une photo…
Le trajet jusqu’à l’aéroport à Port Blair a été marrant. On était prêt à y aller à pied (40 minutes mais sous une chaleur et une humidité qu’on préfère éviter) mais les gérants de l’hôtel nous disent qu’on peut prendre n’importe quel bus car ils passent tous devant l’aéroport. Nous arrivons à la gare de bus de Port Blair, demandons à un chauffeur de manière aléatoire si son bus va à l’aéroport. Il nous répond que non, qu’il faut prendre le tuk-tuk. On insiste lui demandant quel bus y va. Il ne nous répond pas, nous disant qu’il faut prendre le tuk-tuk… Nous allons donc demander au guichet. Les mecs du guichet regardent vite fait les bus et nous indique celui que nous devons prendre : celui qui vient de nous refuser. Nous montons donc un peu de force dans le bus, payerons 20 roupies au lieu de 10 roupies le trajet (ils n’avaient pas du bien comprendre qu’on allait pas au terminus), devront un peu crier pour pouvoir descendre du bus à l’aéroport (heureusement qu’on utilise le GPS…).
Nous prenons notre avion et arrivons à Delhi vers 19h. Nous sortons de l’aéroport, trouvons le bon bus de ville qui nous rapproche de l’hôtel (en demandant un peu à tout le monde).
Et en arrivant, nous prenons une vraie claque… On était prévenus, mais c’est la première fois de notre voyage que la pauvreté nous choque à ce point. Les gens dans les villages au Laos étaient pauvres aussi, ils vivaient dans une belle nature, avaient un accès à de l’eau non stagnante, dormaient à l’intérieur. Ici, beaucoup, beaucoup de gens dorment dans la rue, des rues sales, pleines de déchets, un bordel pas possible. Nous arrivons de nuit ce qui accentue le sentiment un peu glauque que nous ressentons. Nous nous posons à l’hôtel et dinons avec un couple russe et un anglais chelou passant tous ses hivers depuis 45 ans en Inde. Il aura le mérite de nous faire rire et découvrir le restaurant d’en bas de l’hotel, un de meilleur rapports qualité prix en Inde (manger bon et en quantité suffisante pour moins d’un euros à deux, c’est plus Andaman !).

Havelock Island (Andaman Islands), Delhi

Evergreen Guesthouse, 650 roupies la chambre double avec salle de bain à l’extérieur (environ 9,30€). La chambre était propre, la salle de bain pas ouf (pas d’eau chaude) et les gérants franchement chelou (mais nous aurons bien fait rire). C’est par contre assez bien situé, mais on ne recommande pas forcément ;).

Tous les bus passant dans la rue principale passent par l’aéroport. C’est 10 roupies par personne. Insister auprès du chauffeur…
Des bus de villes desservent le centre-ville (notamment Connaught Place) depuis l’aéroport. Nous avons payé 75 roupies (environ 1,15€).

Bus Aéroport – Centre-ville New Delhi : 75 roupies (environ 1,15€)
Bus Centre-ville – Aéroport Port Blair : 20 roupies (environ 0,30€)
Diner dabha New Delhi : 33 roupies (environ 0,50€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *