Glaciar Castano Overo

Glaciar Castano Overo

Nous levons le camp et partons faire du stop. 16 km nous sépare de Pampa Linda et il n’y pas vraiment beaucoup de trafic : environ une voiture toutes les dix minutes. Finalement, la cinquième voiture nous prendra, un couple d’Allemands allant également faire la même randonnée que nous. Au top ! Nous arrivons à Pampa Linda un peu avant midi. Le temps d’acheter un paquet de biscuit et un énorme pain hors de prix (150 ARS, environ 10€) et nous nous lançons dans l’ascension (niveau de difficulté 2/4, moyen cette fois, rassurant !).

Le chemin est large (suffisamment pour laisser passer des véhicules) sur la première partie du chemin. La balade se fait dans un bois. Puis une deuxième partie continue au travers du bois mais via un chemin beaucoup plus étroit et pentu, pendant environ une demi-heure. Ensuite, nous atteignons le haut de la montagne, là où la végétation se fait beaucoup plus rare voire inexistante, et nous avons une vue magnifique sur un énorme glacier surplombant une énorme cascade, sur la vallée, sur les montagnes alentour. Nous avons encore un temps magnifique, la vue est dégagée et c’est superbe ! Le garde du parc nous annonçait 6h de montée, mais au bout de 4h15 en comptant 45 minutes de pause, nous arrivons au refuge.

Glaciar Castano Overo

Glaciar Castano Overo

Glaciar Castano Overo

Glaciar Castano Overo

A l'intérieur du Glacier

A l’intérieur du Glacier

On nous explique les règles des lieux, puis nous allons planter la tente. Il y a du vent, le terrain n’est pas plat et caillouteux, nous mettrons quasiment 1h30 à planter la tente, et ce ne sera pas parfait… Ca promet pour la suite du voyage…

Ensuite, nous irons explorer les glaciers alentours. Ces gigantesques blocs de glace sont vraiment impressionnants. Nous pouvons nous approcher jusqu’à pouvoir toucher le glacier, en apercevoir une cavité, un trou gigantesque avec de l’eau au fond (d’une température qui ne donne pas vraiment envie de tomber dedans). Une fois cette petite balade faite, nous rentrons nous poser dans le refuge. Nous ne pouvons pas cuisiner à l’intérieur, et nous aurons beaucoup beaucoup de mal à faire cuire notre riz avec le vent… Nous profiterons par contre bien de manger au chaud.

Vue au sommet

Vue au sommet

Et lorsque nous revenons à notre campement, une sardine a tournée et un pilier de la tente est tombé… Ca promet pour a nuit :S. Nous remettons tout ça en place, essayons de sécuriser les sardines avec de grosses pierres et nous mettons à l’intérieur. La tente bouge énormément et ça fait un bruit de fou (on culpabilise un peu pour nos voisins). Nous nous emmitouflons dans nos duvets pour une nuit qui étrangement (car nous sommes à 2000m, plus haut que d’habitude, et à même altitude que le glacier) ne sera pas si froide que ça (moins que les précédentes). Pendant la nuit, la tente continue de gronder sans cesse, tous les fils se détendent au point que la tente me touche pendant la majorité de la nuit. Au matin, elle ne paie pas de mine (= elle est toujours debout mais on l’a sentie nous toucher toute la nuit)… Le premier test au vent n’est pas vraiment concluant et nous inquiète un peu pour la suite…

Parc National Nahuel Huapi

Campement

Nous avons mis (avec les gros sacs et sans compter les pauses) 3h30 pour monter depuis Pampa Linda jusqu’au Refuge Otto Meiling.

Le refuge demande aux campeur 150 ARS par personne (environ 9,40€) pour utiliser toutes les facilités du refuge (en particulier la cuisine), sur la base du volontariat si on est autonomes.

Un gros pain à Pampa Linda : 150 ARS (environ 9,40€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *