Refugio Otto Meilling au lever du soleil

Refugio Otto Meilling au lever du soleil

Après cette nuit agitée (mais pas si froide), nous petit déjeunons au chaud dans le refuge et entamons la descente après une dernier coup d’œil sur les immenses glaciers entourant le refuge.

La tente au réveil...

La tente au réveil…

Au bout de deux heures de descente peu intéressante, nous bifurquons pour aller admirer d’en bas les cascades que nous avons vu la veille d’en haut. Le panneau annonce une heure pour les atteindre, nous mettrons une demi-heure sur un chemin globalement plat (nous ne comprenons pas comment il est possible de mettre une heure pour y arriver…). En arrivant, le spectacle est assez impressionnant : le glacier tout en haut et de longues coulées d’eau descendant la falaise sur plusieurs centaines de mètre. Nous nous prenons une heure pour déjeuner, prendre quelques photos et observer ces milliers de litres d’eau tomber depuis le glacier jusque dans la vallée.

Glaciar Castano Overo

Glaciar Castano Overo

Il nous faudra ensuite une heure trente pour rejoindre Pampa Linda. Nous y sommes vers 15h30. Lorsque nous apprenons le prix du bus (300 ARS, environ 18,75€ pour faire environ 85 km !!), nous nous décidons à marcher pour faire du stop pendant une demi-heure, nous préparant à prendre le bus si nous n’avons rien trouvé lorsqu’il passera, une demi-heure plus tard. La route pour Pampa Linda est une route caillouteuse parfois étroite ouverte le matin jusqu’à 14h vers Pampa Linda et à partir de 16h dans l’autre sens. Lorsque nous quittons Pampa Linda vers 15h50, il y a donc une file d’une vingtaine de voitures qui attend l’ouverture de la route pour quitter Pampa Linda (et ceci explique pourquoi nous n’avons croisé aucune voiture la veille dans l’autre sens). Nous nous avançons et aucune des voitures de la série qui attendait l’ouverture de la route ne s’arrête. Vers 16h30, soit peu avant le passage du bus qui devait quitter Pampa Linda à 16h30, un couple d’Argentins en vacance avec leur fille s’arrête et nous prend. Yes ! Ils nous ramèneront jusqu’à la route principale, à environ 30 kilomètres de Bariloche, à travers une longue route caillouteuse (nous comprenons un peu mieux le prix du bus) offrant une vue magnifique sur la superbe étendue d’eau bleue du lac Mascardi. Là où ils nous posent, nous ne sommes pas les seuls à faire du stop. Nous nous avançons un peu pour ne pas faire de concurrence. Nous attendrons quarante-cinq minutes avant qu’un jeune couple d’Argentins nous prenne et nous amène à destination. Ces deux courses en stop auront été vraiment sympa car nous aurons pu un peu discuter avec les gens (et en anglais avec les seconds !) et en apprendre un peu plus sur l’Argentine. En arrivant, nous trouvons rapidement un spot avec un Wi-Fi non sécurisé (le deuxième que nous trouvons facilement dans cette ville !) pour pouvoir réserver une auberge. Nous sommes fatigués, nous avons besoin d’une douche, nous nous choisissons une auberge qui n’est pas forcément la moins chère mais qui offre le meilleur compromis « qualité / localisation / prix). Après l’Asie, payer si cher une auberge nous fait un peu mal mais bon… nous avons besoin de nous poser un peu. Nous aurons la chance d’avoir le dortoir pour nous tout seul (avec un lit double, après avoir testé les dortoirs de lits doubles, nous testons maintenant les dortoirs mixtes lits doubles / lits simples, un autre concept). Autant vous dire que nous dormirons très bien .

Parc National Nahuel Huapi

Wood House Hostel, 287 ARS le lit en dortoir de 6 avec petit déjeuner (environ 18€)

Nous avons mis (avec les gros sacs et sans compter les pauses) :
> 3h pour descendre depuis le refuge Otto Meiling.
> 55 minutes aller-retour pour aller de la bifurcation « Refuge Otto Meiling / Glaciar Casteno Overo ».
Le bus pour rentrer à Pampa Linda coûte 300 ARS (environ 18,75€)
Un lit pour une nuit en auberge à Bariloche (avec petit dejeuner) : minimum 15€ la nuit.
La route pour Pampa Linda est une route caillouteuse parfois étroite, ouverte le matin jusqu’à 14h vers Pampa Linda et à partir de 16h dans l’autre sens.

Une bière pas chère d’un litre en super marché : environ 45 ARS (environ 2,80€)
Une bouteille de vin bon marché : environ 70 ARS (4,40€). Il existe aussi des briques, beaucoup moins chères.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *