Avant le naufrage

Avant le naufrage

Nous nous posons un peu à Bariloche après ces sept jours de stop ou de randonnée. Nous profitons de la journée pour réfléchir à la suite : quelles randonnées allons-nous faire ? Jusqu’à quel point allons-nous descendre au sud ? Allons-nous faire Torres del Paine ? Nous éclaircissons un peu tout ça sans toutefois finaliser nos réflexions.
Une tendance se dégage tout de même : très touristique, assez cher et sûrement proche de ce que nous ferons par ailleurs, Torres del Paine ce sera pour une autre fois.
Le midi, nous irons chercher des sardines supplémentaires pour limiter les dégâts sur la tente en cas de grands vents. Manque de chance, c’est déjà l’heure de la siesta, il faudra revenir plus tard.
Nous revenons donc à l’auberge avec bières, vin, pain, fromage et biscuits : nous sommes prêts pour le match. En cette journée de la femme, c’est le foot qui reste notre première préoccupation.
Un match dont le scénario est déjà écrit : les Parisiens arrivent en Catalogne avec quatre buts d’avance, ils seront malmenés mais se qualifieront grâce à leur performance au match aller.
Nous regarderons donc le match à l’auberge avec les quelques Argentins qui y travaillent. Pendant ce temps, à Bariloche, il vente fort et pleut sans cesse. Le jardin à l’extérieur prend l’eau comme un symbole du match qu’est en train de réaliser Paris. A l’image du temps très changeant en Patagonie, c’est le scénario de ce match qui devient fou. Des buts gags, un arbitrage folklorique et aucune des deux équipes qui ne joue correctement… pourtant à l’arrivée, il y aura sept buts et les Barcelonais se qualifie. On se demande encore comment c’est possible, les Argentins sont plutôt contents de voir que Messi sera présent au prochain tour. Sur ce point, il a été assez étonnant de constater qu’ils ne supportent pas particulièrement Messi ou Barcelone mais encouragent les joueurs Argentins (Messi comme Di Maria) quelle que soit l’équipe.
Après toutes ces émotions durant le match, on se consolera avec un plat de pâtes et irons tranquillement nous coucher.

Bariloche

Wood House Hostel, 287 ARS le lit en dortoir de 6 avec petit déjeuner (environ 18€)

En Argentine, il y a une grosse commission sur chaque retrait en distributeur : un frais fixe d’environ 94 ARS (5,90€) est appliqué pour chaque retrait, et les retraits sont plafonnés à 2400 ARS (environ 150€), ce qui fait 4% de frais sur chaque retrait… Nous avons essayé plusieurs banques, chacune nous prenait à peu près la même chose.
Les bouteilles de bière sont consignées (environ 20 ARS, 1,25€ de consigne par bouteille). Des machines sont présentes dans les supermarchés pour retourner les bouteilles. Il est ensuite possible de récupérer le prix de la consigne en liquide dans le même magasin sur présentation du ticket de caisse (donc bien garder le ticket de caisse).
De nombreux commerces sont fermés le midi durant la « siesta », entre 13H et 16H30, environ. Les supermarchés restent quant à eux ouverts du matin au soir.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *