Nos collègues cyclistes de l'autre côté du pont

Nos collègues cyclistes de l’autre côté du pont

Nous nous réveillons au sec, même s’il bruine toujours, ce qui est une victoire ! Et nous n’avons pas eu trop froid. Nous petit-déjeunons, disons au revoir à nos colocs, et nous mettons en route. Deux voitures passent en une quinzaine de minutes sans nous prendre, puis une troisième, pleine à craquer, s’arrête étonnamment. Deux stoppeurs sortent de la voiture disant « cambio ». Victoire ! Ils s’arrêtaient au croisement pour aller là où nous étions la veille. Nous prenons leur place avec Miguel et Mar, ingénieurs à Santiago, en vacances pour deux semaines dans le sud du Chili. Nous passerons la journée avec eux, faisant une petite randonnée « El Pescador », qui franchement ne valait pas les 3000 CLP que nous avons payé (environ 4,50€, en fait elle ne valait pas le coup de s’arrêter même si elle avait été gratuite…). Puis ils nous offriront un café (nous ne sommes plus en Argentine, le café instantané remplace donc le maté) avant de repartir jusqu’à Coyhaique, en continuant la très belle Carretera Austral. Vers 17h, nous arrivons à Coyhaique, qui s’avère être une ville beaucoup plus grande que ce à quoi nous nous attendions. Nous disons au revoir et nous mettons à la recherche d’un camping. Nous avons peu d’espoirs de planter gratuitement la tente dans la ville. MAPS.ME nous en indique un que nous tentons de rejoindre. En demandant un peu aux alentours, nous tombons sur une maison où nous pouvons planter la tente dans le jardin ou sur le parking en face, une mamie tenant un business un peu obscur, qui ne nous tentera pas trop… (pour 4000 CLP la nuit). Nous en trouvons un deuxième sur la carte, nous le rejoignons. Le business nous paraissant un peu plus clean et n’ayant pas trop le courage de continuer et sortir de la ville, nous décidons à rester (pour 5000 CLP, environ 7,40€). Nous allons faire quelques courses dans le plus grand supermarché que nous avons vu depuis des mois avant de venir profiter de l’électricité et des vraies tables du camping (on paie une différence avec le camping sauvage, quand même !).

Notre lieu de campement

Notre lieu de campement

Là où nous avons posé la footprint

Là où nous avons posé la footprint

Esquel – Parc National Quelat

Camping El Camping, Coyhaique, 5000 CLP par personne (environ 7,40€), très bien, bon Wi-Fi, quelques prises pour recharger ses batteries, assez proche (moyennant une sacrée côte) d’un grand supermarché ouvert même le dimanche. Bémol : les nombreux chiens aboyant régulièrement pendant la nuit…

Attention, au Chili, la plupart des magasins et autres commerces / bureaux sont fermés le dimanche (les supermarchés peuvent rester ouverts).
La frontière entre Chili et Argentine à Futalefu est ouverte de 8h à 21h.

Visite du Sendero Pescador : 3000 CLP (pour les étrangers, 2000 pour les Chilliens, environ 4,50€)
Nuit en camping en ville : 5000 CLP par personne (environ 7,40€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *