Fitz Roy au lever du soleil

Fitz Roy au lever du soleil

Fitz Roy au lever du soleil

Fitz Roy au lever du soleil

Il y a des jours où la France qui se lève tôt doit se mettre au boulot… aujourd’hui est l’un de ceux-là. Départ à 6H30 de la tente pour monter au point de vue du mont Fitz Roy (laguna de los tres) et arriver pour le lever du soleil.
La montée nous prendra une heure et nous permettra de nous réchauffer car clairement ce n’est pas la température qui va nous aider (aux alentours de 0 degrés). Le chemin est parfois assez raide mais se monte assez bien : tout est aménagé pour que chacun puisse (en prenant son temps) accéder au point de vue.
Une fois arrivés, nous ne sommes pas seuls, certains ont fait le chemin (dans la nuit, à la lampe frontale) depuis El Chalten en partant vers 4 heures du matin : courageux.
Le Fitz Roy, lui, commence à se dévoiler au rythme du soleil qui monte. Une alerte à l’horizon, le soleil n’est pas le seul à s’élever dans le ciel… il est accompagné d’une épaisse masse nuageuse. Ça ne manque pas lorsque le soleil est prêt à nous éclairer, nous sommes dans le nuage et ne voyons plus à trois mètres. On commence à avoir froid et essayons de faire du thé (on a pris gaz et popote, autant que ça serve). La mise à l’épreuve des températures frigorifiques n’est apparemment pas suffisante puisque c’est le réchaud qui nous lâche (enfin plus exactement son pas de vis). Pas de thé… à moins que nous ne trouvions un autre réchaud et ça tombe bien puisqu’un couple d’Australiens et leur guide ont justement un réchaud et viennent de finir de faire leur thé. On en profitera donc pour l’utiliser et faire bouillir une eau qui nous fera du bien. C’est également l’occasion de papoter avec ces deux touristes : elle, enfournée dans un sac de couchage et allongée sur un matelas ; lui, emmitouflé dans des couches et des couches de vêtements et prenant photos sur photos.

Fitz Roy depuis le mirador Lago de los Tres

Fitz Roy depuis le mirador Lago de los Tres

Leur guide nous donnera un bon conseil : aller voir le lago sucio. Une très bonne pioche, puisqu’à seulement quelques centaines de mètres du point de vue et alors que nous songions à redescendre pour gagner en température, nous pouvons prendre de la hauteur sur ce petit lac. Il nous offrira un superbe « cercle-en-ciel » (un arc-en-ciel et sa réflexion dans le lac) et nous redonnera l’occasion de voir le Fitz Roy sans nuage.

Un arc en ciel de fou !

Un arc en ciel de fou !

Après cette escapade, nous dirons « à demain » au couple d’Australiens (Monsieur a pris quelques photos que nous devrons récupérer le lendemain à leur hôtel) et nous mettrons en route pour la descente vers le camping.
Rien à dire, c’est plus simple de descendre en plein jour que de monter en pleine nuit :- )).

Une fois arrivés au camping, nous remballons la tente et nous mettons en route pour El Chalten.

Les couleurs de l'automne

Les couleurs de l’automne

Glacier Piedras Blancas

Glacier Piedras Blancas

Nous ferons une petite halte (qui nous oblige à faire un aller-retour) au point de vue du glacier Piedras Blancas. Ce n’est pas forcément indispensable mais quand il fait beau, ça offre une vue sympa pour déjeuner.

Le reste du chemin se fera sous les couleurs de l’autonme toujours aussi jolies et sous un soleil qui nous avait fait défaut la veille et en début de matinée.
Il nous faudra quelques heures de marche pour arriver à El Chalten, après avoir fait un autre aller-retour pour passer par le lac Capri et voir le « Mirador Fitz Roy ». Un autre bon plan pour faire une pause et goûter lorsqu’il fait beau.

Sentier Laguna de Los Tres

Sentier Laguna de Los Tres

Fidèles à nous-même, nous passerons faire quelques courses et filerons à l’auberge où nous croiserons nos anciens collocataires. Ils n’auront pas réussi à faire du stop pour sortir de la ville car une grève est en cours et limite les déplacements (du fait d’un certain nombre de stations-service fermées). Ils ont donc choisi de prendre un bus jusqu’à Los Antiguos avec deux autres Français de l’auberge dans la même situation.
Après une rapide séance d’au revoir, il est temps de se mettre en marche pour une étape cruciale de la journée : la cuisson des 500 grammes de pâtes qui récompensent ces trois jours de trek ! Une célébration que nous clotûrerons par une grosse nuit de sommeil.

El Chalten

Auberge Arco Iris, 125 ARS (oui, on a réussi à négocier une ristourne pour la fin de la saison) par nuit par lit (environ 7,80€), pas ouffissime mais bon rapport qualité prix (bonne douche, Wi-Fi ok, il manque un peu de matos pour cuisiner et le proprio n’est pas d’un accueil inégalable)

Il faut compter une heure pour aller du dernier camping jusqu’au point de vue du mont Fitz Roy
Il peut vite faire froid lorsque l’on se trouve au point de vue du mont Fitz Roy (un nuage est vite arrivé), ne pas oublier de prendre des épaisseurs et si possible une boisson chaude

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *