Les toits de Sucre (un petit côté lyonnais)

Les toits de Sucre (un petit côté lyonnais)

Nous arrivons indécemment tôt à la gare de bus de Sucre. Il est 5h du matin, il fait nuit, notre convoi de neuf sacs à dos prend la direction du centre ville. Nous espérons rejoindre nos hôtels pour y finir notre nuit tranquillement. Nos deux groupes se séparent et tandis que nous pouvons récupérer deux lits sur les trois que nous avons réservés, l’autre groupe est laissé dans le hall de l’hôtel, devant attendre 10 h pour récupérer les chambres. Nous attendons 7 h que les restaurants ouvrent pour aller nous prendre un petit déjeuner avant de rejoindre nos chambres respectives.

Sucre, la cité blanche

Sucre, la cité blanche

De bon matin, nous arpentons donc le centre ville de Sucre, très propre et très calme pour une ville d’Amérique du Sud. Personne dans la rue le matin. Nous mettrons bien une demi heure avant de trouver un endroit où nous poser pour prendre le petit déjeuner. Nous nous posons au Joy Ride Cafe et après un gros petit déjeuner, nous rejoignons nos hôtels respectifs pour une douche bien méritée (nous l’avions attendue plusieurs jours). Nous irons ensuite nous balader dans le centre ville, entre le Parque Simon Bolivar où se trouve notre auberge, dont nous n’aurons pas le loisir d’admirer la petit Tour Eiffel car en travaux, et la Plaza 25 de Mayo (équivalent Plaza de Armas) dont nous gouterons les glaces du glacier Sucré et nous visiterons la Casa de la Libertad. Nous conseillons la visite guidée de cette dernière (incluse dans le ticket d’entrée), permettant de pleinement apprécier la visite et d’en apprendre sur l’histoire de la Bolivie.

Pour bien finir la journée, nous retournons dans un Joy Ride Cafe en fait immense et cette fois bien blindé boire l’apéro, avant d’aller manger un burger « un acheté un offert » au Zebra Cafe, dont le gérant nous avait donné un prospectus dans l’après-midi. Nous trouvons une toute autre ambiance dans ce deuxième café, nous sommes quasiment tout seuls… Au final, nous aurons également « un cocktail acheté, un offert » et nous en sortirons pour presque rien, en prenant apéro / burger, même si le burger n’a pas été du goût de tout le monde (mais était franchement correct) et la caïpi du goût de personne ;).
Quelques motivés finiront la soirée en retournant (jamais deux sans trois) au Joy Ride Cafe finir la soirée en dansant, parmi un groupe d’ado Boliviens breakdancers loin d’être mauvais !

Les petits plaisirs de la vie ;)

Les petits plaisirs de la vie (Part 1)

Les petits plaisirs de la vie (Part 2)

Les petits plaisirs de la vie (Part 2)

Sucre

Travelers Guesthouse, 5$50 la nuit en dortoir de 8, propreté correcte, Wi-Fi correct, espaces communs un peu petits pour la taille de l’auberge, beaucoup d’interdictions (pas de possibilité d’utiliser la cuisine après le check-out notamment, seule auberge où nous avons vu ça…)

Il est difficile de trouver une restaurant ouvert le matin où prendre un petit déjeuner. Le marché est une bonne option (pas cher, authentique).
Nous conseillons la visite guidée de la Casa de la Libertad (guide inclus dans le ticket et proposé par défaut), une découverte intéressante de l’histoire bolivienne.

Nuit en dortoir de 8 à la Travelers Guesthouse : 5$50
Entrée Casa de la Libertad : 15 BOB (environ 2,10 €)
Burger au Zebra Cafe : 15 BOB (environ 2,10 €)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *