Sajama

Sajama

Nous avions le choix entre partir à 5h30 du matin pour environ 24 heures de transport ou de rester une journée de plus à Sajama et nous remettre de notre courte nuit et de nos émotions de la veille. Autant vous dire qu’après le réveil à minuit trente de la veille, nous avions besoin d’une nuit sans un autre réveil avant que le jour se lève, nous avons donc choisi de passer une journée tranquille, et surtout sans réveil. Et qu’elle fût bonne ! Dormir en altitude et avec un climat aussi sec est franchement difficile : je n’ai réussi à bien dormir que deux nuits sur les six passées là-bas, me réveillant les autres nuits complètement déshydratée ou ayant l’impression de manquer d’air… Et cette nuit-là, bizarrement je n’ai eu aucun problème ;). Puis nous avons passé la journée à regarder des films, en attendant que l’électricité, coupée dans tout le village depuis plus de 24 heures car trois poteaux sont tombés à cause d’un accident, ne veille bien revenir pour que l’on puisse en profiter pour prendre une douche d’eau chaude avant de nous relancer dans les transports (la douche froide, autant vous dire que c’était hors de question). Ce qui sera le cas vers 15h, nous laissant 3h pour profiter de l’eau chaude avant de nous refaire diner aux chandelles le soir même.

Sajama

Hostal Trek Condoriri Sajama, 25 BOB (environ 3,50€) par personne la nuit en chambre double avec salle de bain privée avec eau chaude, assez clean, lumineux. Elle vous laisse utiliser sa cuisine : compter 5 BOB (environ 0,70€) de plus pour utiliser le gaz le soir, et 2 BOB (environ 0,30€) pour l’utiliser le matin. Famille très gentille et très accueillante. Attention cependant à bien demander les prix de tout, tout est payant. Les repas sont 20 BOB (environ 2,70€) pour entrée, plat, dessert et thé.

Un colectivo par jour part de Sajama pour rejoidnre Patacamaya : à 6h du matin du lundi au samedi et à 4h du matin le dimanche. Il est sensé coûter 25 BOB (montant inscrit pur es touristes étrangers sur le prospectus fourni à l’entrée du parc), ce que nous avons payé à l’aller, mais les conducteurs veulent vous faire payer 30 BOB. Au retour, si nous ne payons pas les 30 BOB, le conducteur ne nous rendait pas notre sac à dos…
Sajama est un endroit idéal pour acheter des bonnets ou gants en laine d’alpaga (ils n’ont que ça dans le coin, il est par exemple difficile de manger une autre viande que de la viande de lama). Nous avons payé 35 BOB (environ 3,50€) pour un bonnet en alpaga, et 45 BOB (environ 6,20€) pour une paire de gants en alpaga super chaude.
Au final, nous n’avons pas trouvé les prix dans les magasins si chers que nous l’avions lu sur Internet. Certes les produits sont un peu plus chers que dans des villes moins isolées mais la différence est loin d’être du quite au double et on trouve finalement pas mal de choses, dont quelques fruits et légumes quand même, et du fromage.

Bonnet en alpaga : 35 BOB (environ 3,50)
Paire de gants en alpaga : 45 BOB (environ 6,20€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *