Vendeuse de Queso Helado

Vendeuse de Queso Helado

Après une nuit digne du travail d’un cachet de stilnox, nous voilà fin prêts pour… prendre un gros petit déjeuner et ça tombe plutôt bien puisque l’auberge en inclut un. Finalement, les quantités sont raisonnables mais prendre son premier repas de la journée en terrasse et face à deux ou trois volcans, il y a situation plus difficile.
Après avoir fait le plein de vitamines et autres, nous prenons une sacrée décision avec l’achat de l’ “ultime vol” ou plutôt de l’ “ultime quadravol” puisque ce sont pas moins de quatre avions différents qui nous attendrons (nous aurons probablement l’occasion d’en discuter plus tard…).

Après ce grand pas pour les voyageurs que nous sommes, essayons de faire un pas pour l’hygiène en prenant une douche. Mais, mais, mais… Arequipa, deuxième ville du Pérou, souhaite que nous restions dans notre état de crasse actuelle puisqu’il y a une coupure d’eau dans tout le centre-ville.

Fort de cet échec, nous allons au marché qui a priori dispose de grandes réserves d’eau et nous permettrons à défaut de prendre une douche, d’aller aux toilettes.
C’est également l’occasion de goûter quelques spécialités locales :

  • Rocoto relleno (un poivron farci) ;
  • Pastel de papas (un gratin dauphinois) ;
  • Queso helado (une glace à la cannelle).

Il nous faut ensuite penser à la suite du périple qui va comporter pas mal de randonnées. Nous partons donc au Castorama local (Sodimac) pour acheter du gaz de camping. Et finirons la journée comme des touristes en nous rendant au Puente Bolognesi. Un pont qui honnêtement n’est pas un indispensable à voir (sauf si nous en avons manqué la meilleure partie) mais qui nous a permis de découvrir un énorme supermarché (top pour charger nos sacs à dos de quelques kilos de pâtes, fromage, etc.).

El Misti et le puente Bolognesi

El Misti et le puente Bolognesi

Pour dîner, nous découvrirons un excellent restaurant (Sarten loca… poêle folle en langue de Molière) qui ne paie pas de mine avec son menu à 6 soles (moins de deux euros). La soupe de maïs en entrée y est crémeuse, ensuite le riz est bon, les légumes aussi et la galette végétarienne succulente. Un petit thé pour faire passer tout ça dans un cadre mignonnet à souhait et voilà le coup de coeur culinaire d’Arequipa.

Au retour à l’auberge, toujours pas d’eau… une nouvelle grosse nuit de sommeil s’annonce :- ))

Arequipa

Orkkowasi Backpackers (16,5 PEN par lit pour une nuit), loin d’être incroyable et très en dessous des standards Booking.com pour un établissement noté plus de neuf sur dix

Les magasins Sodimac vendent du gaz de camping Doite

Menu (entrée, plat, boisson) au marché : 6 PEN
Une grande bouteille de gaz de camping Doite : environ 30 PEN

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *