Quito colonial
Quito colonial

Quito colonial

La journée sera difficile pour Alexis qui restera cloué au lit pendant quasiment toute la journée (chacun son tour…). Pendant ce temps, je pars pleine d’ambition à la recherche des quelques éléments dont nous avons besoin avant de partir vers l’Amazonie : un petit sac à dos (la fermeture éclair du mien ayant rendu l’âme), des piles, des timbres et un endroit où changer mes soles (devise péruvienne) contre des dollars…

Quito colonial

Quito colonial

Je retourne prendre le petit déjeuner chez le même Monsieur trop gentil, qui me qualifiera de « dangereuse » en apprenant que je travaille dans la sécurité informatique et me demandera quel est mon auteur français préféré (j’étais bien embêtée… « Vous ne voulez pas des films plutôt ? » ;)).

Puis c’est parti pour le marché artisanal La Mariscal à la recherche d’un sac à dos. Pour une fois, j’aurai un choix de riche car le sac à dos fait partie des 10 articles vendus en masse sur le marché (avec des châles, des pulls, des magnets, des bijoux et du chocolat en gros…). Après avoir parcouru les 10 rangées de petites boutiques et fait abstraction des dizaines de sollicitations de chaque vendeur, j’arrête mon choix sur un sac, avec un prix descendant de 22 à 15$ sans avoir à négocier (j’avais un peu la flemme de négocier plus, ça devait largement être possible…) et repars le sac plein mais les mains libres, ce qui faisait plaisir ! En chemin, j’avais trouvé des piles ce qui m’amène à 50% de réussite en moins de deux heures. C’est l’heure maintenant de trouver du change et des timbres. Je rentre dans la Banque d’Equateur qui m’informe que la Banque Centrale échange des monnaies, mais ferme le week-end… Bon, ça se complique. Et comme anticipé, la poste est également fermée les samedis et dimanches. Ce sera pour plus tard. Donc pour la Colombie sûrement… Ça m’aura tout de même fait une jolie balade entre le Quito moderne et le Quito colonial.

Puis nous finirons la journée à regarder des films tranquillement à l’hôtel…

Quito

Escocie Vargas, 13,44$ la nuit (puis 11,20$ sans passer par booking) en chambre double avec salle de bain privée (initialement devait être commune), très propre, très bien situé dans le centre historique de Quito, personnel très sympathique, par contre, WiFi uniquement dans le hall d’entrée, le petit déjeuner est une blague (un café pas bon et un bout de pain), pas de fenêtre dans la chambre, 6$ par nuit pour utiliser la cuisine (quand on peut manger pour 2$ dans la rue…)

Les banques et La Poste sont fermées le samedi en Équateur. Il est seulement possible d’accéder aux distributeurs.

Sac à dos au marché artisanal de la Mariscal : 15$ (non negocié, même si le prix initialement annoncé était de 22$)
Cornet glacé : 0,50$
Pizza dans une pizzeria de quartier : 2$ la petite, 5$ la normale, 8$ la très grande

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *