Le Laos, c'est vert (comment ça nous l'avons déjà dit ?)

Le Laos, c’est vert (comment ça nous l’avons déjà dit ?)

Une journée un peu différente. Après avoir eu notre visite traditionnelle du soir (il y a toujours au moins un mec qui passe à la lampe torche après la nuit tombée) et écouté le chant des grillons (dont un particulièrement virulent) toute la nuit, nous nous lançons dans notre marche du jour. Au premier village, à peu près dix minutes après être partis, un homme, parlant soit dit en passant très bien anglais pour le milieu de nulle part où nous sommes, nous indique d’aller à gauche pour Muang Xay, la route étant a priori plus courte qu’en prenant tout droit, comme nous en avions l’intention initialement. Nous nous retrouvons donc sur une route non indiquée sur notre GPS, sans trop savoir où nous allons, si nous allons vraiment croiser des villages, etc. Nous ne suivons plus ni la rivière, ni les poteaux de câbles électriques que nous suivions depuis le début. La route devient un peu plus étroite et surtout, bien moins empruntée. Nous y croisons essentiellement des scooters (ce qui est un peu dommage si nous voulons faire du stop au cas où nous soyons perdus). Et ça monte sévère (et sous cette chaleur et cette humidité, Alexis en souffre…), et le paysage se dégage un peu, ce qui nous offre de très jolies vues sur les montagnes laotiennes. Au bout de deux ou trois heures, nous croisons enfin un village ! Nous nous arrêtons au premier robinet du village pour nous réapprovisionner en eau, faire la vaisselle, etc. Nous sommes maintenant dans un village vraiment très reculé (du fait que la route ne soit pas indiquée sur les cartes), sans électricité, et nous sommes dévisagés, de loin, en train d’utiliser l’eau. Les enfants ont peur de nous, personne ne nous approche, au point de ne plus emprunter la route principale devant nous mais de faire un détour par les rues de derrière. Nous passons ensuite ce grand village. Nous croisons des locaux, beaucoup en scooter mais certains marchant le long de la route. Tous nous dévisagent le visage sévère en nous croisant, beaucoup se détendent et sourient lorsque nous lançons un « Sabaideee ! », mais certains restent au bord de la crise cardiaque. Si seulement nous avions pu photographier leurs visages en nous voyant… Nous venons pour visiter mais c’est nous qui sommes l’attraction !

Village laotien

Village laotien

Cahutte laotienne

Cahutte laotienne

"Il fait un peu chaud ici"

« Il fait un peu chaud ici »

Toujours la maison kitch en béton au milieu du village et de ses maisons en bois

Toujours la maison kitch en béton au milieu du village et de ses maisons en bois

Vers 16h, nous trouvons un endroit pour planter la tente proche d’une cahutte près d’un champ. Comme nous sommes vraiment devant la cahutte, nous attendons un peu histoire de demander aux personnes qui potentiellement habitent dedans si on peut planter la tente à côté. Nous voyons beaucoup de monde remonter du champ, on n’a pas l’air de déranger. Au bout d’un moment, une dame ouvre la cahutte en face de nous. Nous sommes en train de planter la tente. Nous lui demandons si nous pouvons rester, elle nous fait signe que oui. Soulagement ! Nos jambes ne nous auraient pas portées beaucoup plus loin et il fait bientôt nuit… La cahute n’est en fait pas habitée car la dame ne fera qu’y déposer quelques affaires et repartir. Nous amuserons bien un groupe de personnes rentrant du champ en tracteur…

Notre campement, près d'un champs (humidité maximale garantie)

Notre campement, près d’un champs (humidité maximale garantie)

Environs de Luang Namtha (Laos)

Tente, route en terre Luang Namtha – Muang Xay

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *