Notre premier stop du jour

Notre premier stop du jour

Notre deuxième stop du jour

Notre deuxième stop du jour

Le moyen de transport local que nous n'aurons pas testé aujourd'hui

Le moyen de transport local que nous n’aurons pas testé aujourd’hui

On commencer la journée par essuyer la tente. Beaucoup… Le taux d’humidité est énorme. On démarre notre marche et après à peine dix minutes, on se prend une méga averse ! Nous sommes trempés. Nous arrivons au village sous la pluie et sous les éclats de rire de la dame habitant la première maison du village, qui nous offre très gentiment deux tabourets et un peu d’eau pour patienter jusqu’à la fin de l’averse. Nous nous remettons ensuite en route. Nous croisons un deuxième village. Ça monte toujours. Un des gars du village nous ayant vu passer nous rattrape en tracteur (cf. première image de l’article) et nous propose de monter. Nous le prenons volontiers ! Il nous fera finir la monter et gagner deux ou trois kilomètres ! Entre temps, nous comprenons un peu plus où la route sur laquelle nous sommes nous mène : à Namo, village par lequel passe la route principale pour rejoindre notre cible Muang Xay. Nous changeons donc d’objectif : nous allons à Namo et de Namo nous ferons du stop jusqu’à Muang Xay. Et si jamais un véhicule à quatre roues nous double, nous essayerons aussi d’avancer un peu avec lui. Mais nous n’avons pas croisé un seul camion ou 4×4 dans notre sens depuis que nous sommes sur cette route… Il nous reste à peu près deux jours de marche, nous sommes préparés à les faire intégralement.
Nous croisons un troisième village. Il recommence à y avoir l’électricité et on commence à faire de moins en moins peur aux gens. C’est bon signe, on s’approche d’une « ville » ! Nous traversons la rivière par un pont suspendu un peu douteux (mais vu que les deux roues empruntent ce pont, nous pouvons y aller… ;)). A la sortie de ce village, alors que nous marchons depuis plus de trois heures, miracle ! Un camion s’apprête à nous doubler ! Et il va à Namo et veux bien que nous montions à l’arrière ! Nous sommes comme deux gosses, contents de ne pas avoir à marcher les vingt-deux derniers kilomètres (et de savoir qu’une douche s’approche) et grisés par le vent, debout à l’arrière du camion. Nous traversons des immenses plantations de bananes. Nous prenons quelques personnes dans un village au passage.

Terrain de pétanque, village laotien (les restes du protectorat français)

Terrain de pétanque, village laotien (les restes du protectorat français)

Vers 13h, nous sommes à Namo. Nous dégustons nos baozis achetés au milieu du village (ça change des noodles…) et nous mettons en route pour Muang Xay. Nous sortons du village et faisons du stop. Les camions nous évitent… C’est pas gagné ! Après une petite demi-heure, un 4×4 s’arrête et nous prend ! C’est parti ! Nous découvrirons qu’il s’agit en fait d’un Chinois et nous ne sommes pas surpris, les Chinois sont vraiment trop gentils et hyper aidant (il nous propose même des pommes et des bananes pendant le trajet) !

Trop fun, le tour en camion !

Trop fun, le tour en camion !

Plantation de bananiers

Plantation de bananiers

Nous arrivons vers 16h30 à Muang Xay, nous ne cherchons pas longtemps un hôtel, nous posons, prenons une des meilleures douches de notre vie et tant qu’on y est, on s’offre une heure de massage à 40000 kips (environ 4,60€, ce serait dommage de se priver) pour nous remettre de ces cinq jours de marche éprouvants. Au top !

Lieux : Environs de Luang Namtha (Laos)

Lithavixay Guesthouse, 70000 kip la nuit pour une chambre double privée avec salle de bain attenante (pas mal, accès au Wi-Fi non possible depuis toutes les chambres par contre)

Nous pensons qu’il n’est pas difficile de faire du stop sur les petites routes en terre peu empruntées (si des camions passent…).
Concernant les plus grandes routes, de ce que nous avons vu, les camions ne comprennent pas trop le principe et s’éloignent de nous quand nous essayons de les aborder. Mais nous n’avons pas essayé très longtemps avant de trouver. Par contre, sur les plus grandes distances ou les axes plus touristiques, c’est peut-être plus compliqué.

Une heure de massage laotien : 40000 kips (environ 4,60€)
Chambre double avec salle de bain à Muang Xay, Lithavixay Guesthouse : 70000 kips (environ 8€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *