Voilà voilà...

Voilà voilà…

Eh oui, ça arrive, les jours où l’on n’a pas de photo du tout… On fait ce qu’on peut mais lorsqu’on passe la matinée à attendre l’avion, qu’on retourne manger le même thali au même restaurant qu’on a déjà mangé trois fois depuis notre arrivée, et qu’on passe le reste du temps à l’aéroport, et qu’on arrive la nuit à destination… Bah on ne pense pas forcément à prendre une photo…
Le trajet jusqu’à l’aéroport à Port Blair a été marrant. On était prêt à y aller à pied (40 minutes mais sous une chaleur et une humidité qu’on préfère éviter) mais les gérants de l’hôtel nous disent qu’on peut prendre n’importe quel bus car ils passent tous devant l’aéroport. Nous arrivons à la gare de bus de Port Blair, demandons à un chauffeur de manière aléatoire si son bus va à l’aéroport. Il nous répond que non, qu’il faut prendre le tuk-tuk. On insiste lui demandant quel bus y va. Il ne nous répond pas, nous disant qu’il faut prendre le tuk-tuk… Nous allons donc demander au guichet. Les mecs du guichet regardent vite fait les bus et nous indique celui que nous devons prendre : celui qui vient de nous refuser. Nous montons donc un peu de force dans le bus, payerons 20 roupies au lieu de 10 roupies le trajet (ils n’avaient pas du bien comprendre qu’on allait pas au terminus), devront un peu crier pour pouvoir descendre du bus à l’aéroport (heureusement qu’on utilise le GPS…).
Nous prenons notre avion et arrivons à Delhi vers 19h. Nous sortons de l’aéroport, trouvons le bon bus de ville qui nous rapproche de l’hôtel (en demandant un peu à tout le monde).
Et en arrivant, nous prenons une vraie claque… On était prévenus, mais c’est la première fois de notre voyage que la pauvreté nous choque à ce point. Les gens dans les villages au Laos étaient pauvres aussi, ils vivaient dans une belle nature, avaient un accès à de l’eau non stagnante, dormaient à l’intérieur. Ici, beaucoup, beaucoup de gens dorment dans la rue, des rues sales, pleines de déchets, un bordel pas possible. Nous arrivons de nuit ce qui accentue le sentiment un peu glauque que nous ressentons. Nous nous posons à l’hôtel et dinons avec un couple russe et un anglais chelou passant tous ses hivers depuis 45 ans en Inde. Il aura le mérite de nous faire rire et découvrir le restaurant d’en bas de l’hotel, un de meilleur rapports qualité prix en Inde (manger bon et en quantité suffisante pour moins d’un euros à deux, c’est plus Andaman !).

Havelock Island (Andaman Islands), Delhi

Evergreen Guesthouse, 650 roupies la chambre double avec salle de bain à l’extérieur (environ 9,30€). La chambre était propre, la salle de bain pas ouf (pas d’eau chaude) et les gérants franchement chelou (mais nous aurons bien fait rire). C’est par contre assez bien situé, mais on ne recommande pas forcément ;).

Tous les bus passant dans la rue principale passent par l’aéroport. C’est 10 roupies par personne. Insister auprès du chauffeur…
Des bus de villes desservent le centre-ville (notamment Connaught Place) depuis l’aéroport. Nous avons payé 75 roupies (environ 1,15€).

Bus Aéroport – Centre-ville New Delhi : 75 roupies (environ 1,15€)
Bus Centre-ville – Aéroport Port Blair : 20 roupies (environ 0,30€)
Diner dabha New Delhi : 33 roupies (environ 0,50€)

Jetée de Port Blair

Jetée de Port Blair

Notre bateau est à 14h. Nous rendons la chambre à 8h car les check-out sont extrêmement tôt à Andaman, et attendons l’heure du départ. Nous retournons manger pour la énième fois au même endroit (on est des clients fidèles quand on a trouvé un bon plan ;)) et allons prendre le ferry. S’ensuivent deux heures de bateaux peu intéressantes pour arriver juste avant le coucher du soleil. Puis nous faisons la tournée des 36 resorts de l’île pour trouver le meilleur plan, tournée qui nous prendra bien 1h30, avant d’atterrir au Coconut Groove, à plus de 5km de la jetée. Nous dinons et décidons d’aller faire un petit tour sur la plage avant d’aller nous coucher. Nous observons un magnifique ciel étoile puis… quelques minutes plus tard… un serpent ! Nous ne resterons pas bien plus longtemps sur la plage ;).

Port Blair (Andaman Islands)

Coconut Grove, 600 roupies la hutte avec salle de bain partagée (environ 8,60€). En haute saison, c’est le moins cher que nous ayons trouvé sur l’île et même en restant plusieurs jours, nous n’avons pas réussi à négocier un tarif plus bas. On était globalement bien posés, c’était assez propre et les gérants étaient vraiment sympa. Le seul gros bémol du resort est son voisin, le Coral Reaf, qui nous aura rendu dingue à mettre la musique à fond en continu, à n’importe quelle heure de la journée…

Pour trouver les resort les moins chers, il est nécessaire d’aller jusqu’à la plage numéro 5. Nous avons essayé à peu près tous les resort sur le chemin depuis la jetée et nous avons pu trouver des huttes à moins de 1000 roupies la nuit (environ 14,30€) qu’à partir de la plage numéro 5
Le bon plan pour manger en Inde à prix réduit est le thali végétarien : une « assiette », souvent à volonté, comprenant du dal (sorte de « sauce/soupe/purée » à base de lentille, destinée à être mangée avec du riz ou du « pain »), un ou deux légumes (souvent un mix de pommes de terre avec autre chose), du riz, et des chapatis ou rotis (pain rond non levé indien, féculent de base de la nourriture en Inde du Nord). On en trouve à tous les prix (le moins cher qu’on ait trouvé sur Havelock était à 100 roupies, en face du marché, le plus cher pouvant avoisiner les 400 roupies). La qualité varie également beaucoup (pas forcément en lien avec le prix).

Une nuit en hutte pas chère (pour deux) avec salle de bain partagée sur Havelock : 600 roupies (environ 8,60€)
Un thali (végétarien) à Havelock : 130 roupies (environ 1,90€)

Les toits de Port Blair

Les toits de Port Blair

Que d’accomplissement aujourd’hui : « Now you see me 2 » (une sombre daube…) et « Star Wars : Un nouvel espoir ». Autant vous dire que l’on n’a pas grand-chose à raconter…

Port Blair (Andaman Islands)

Aashaaniaa Residency Inn, 654 roupies la chambre double avec salle de bain en négociant sur place (environ 9,4€) ou 545 roupies la chambre de double avec salle de bain à l’extérieur (environ 7,80€). Les chambres ne sont pas mal (à part la chambre sans salle de bain qui est super humide et juste derrière le comptoir), le personnel est vraiment sympa (on a un peu discuté avec eux). On recommande !

Rangée de camions

Rangée de camions

Première journée à attendre le ferry pour Havelock Island. Nous longeons le bord de mer, petite balade sympa. Vu d’ici, on a quand même un peu de mal à imaginer les plages aux eaux turquoises vues sur les photos avant de venir ;). Et à l’image de l’Inde, le paysage est un peu gâché par de nombreux déchets sur les bords de mer. Nous irons également nous balader au Parc Gandhi, joli petit parc autour d’un lac, plein de nénuphars et de fleurs de Lotus.

Dans le port de Port Blair

Dans le port de Port Blair

Bord de mer

Bord de mer

Plage de Port Blair (et ses déchets... bienvenus en Inde !)

Plage de Port Blair (et ses déchets… bienvenus en Inde !)

Statue de Gandhi dans Gandhi Park

Statue de Gandhi dans Gandhi Park

Fleur de lotus dans Gandhi park :)

Fleur de lotus dans Gandhi park 🙂

Port Blair (Andaman Islands)

Aashaaniaa Residency Inn, 654 roupies la chambre double avec salle de bain en négociant sur place (environ 9,4€) ou 545 roupies la chambre de double avec salle de bain à l’extérieur (environ 7,80€). Les chambres ne sont pas mal (à part la chambre sans salle de bain qui est super humide et juste derrière le comptoir), le personnel est vraiment sympa (on a un peu discuté avec eux). On recommande !

Il n’y a pas grand-chose à faire à Port Blair. Mieux vaut prendre le premier ferry disponible pour se rendre sur Havelock, Neil ou une autre île.

Statue de Gandhi, Port Blair

Statue de Gandhi, Port Blair

Objectif du jour : acheter nos billets de bateau pour aller sur les vraies îles paradisiaques ! Nous quittons l’hôtel à l’heure du check-out, 8h (aïe) et nous rendons directement à la jetée. A 8h15, lorsque nous y sommes, la queue est déjà bien longue ! Enfin les queues : car comme dans beaucoup d’endroits en Inde, il y a une queue dédiée pour les femmes, et une queue pour les hommes (ici s’ajoute également une queue pour les seniors et handicapés). Ça vaut pour acheter des places de bateau, de cinéma, pour entrer dans les monuments… Il y a même des wagons de métro dédiés aux femmes dans le métro à Delhi. Nous nous mettons donc dans la queue à 8h15. A 8h45 ils nous laissent entrer dans le bâtiment, les files se réorganisent à l’intérieur (pas intérêt à perdre sa place où à choisir la mauvaise !). Nous récupérons un formulaire, le remplissons dans la queue. A 9h, les guichets ouvrent. A 10h, tandis qu’Alexis est encore trèèès loin dans la file, je réussis à acheter 2 billets de bateaux pour le mardi qui suit. Nous devrons donc rester trois jours à Port Blair, ce qui n’est pas d’un fol intérêt. A refaire, nous serions peut-être partis plus tôt quitte à payer trois fois plus cher un billet de bateau privé (900 roupies vs 335 roupies / 12,90€ vs 4,80€).

Nous nous mettons ensuite à la recherche d’un autre hôtel, celui de la veille ne nous ayant pas convaincu. Nous nous faisons refuser de beaucoup d’entre eux, sous prétexte qu’ils sont complets (mais ils ne l’étaient clairement pas, en tout cas pas tous). Ils n’ont pas l’air de vouloir des étrangers. Quelqu’un nous dira que c’est parce que ça leur complique les tâches administratives. Finalement, nous reviendrons au premier que nous avions trouvé, négocierons un prix intéressant et y resterons toutes les autres nuits passées à Port Blair (les gérants étaient très sympas, ça changeait des portes de prison de la veille).

Ce petit tour des hôtels nous aura permis de visiter un peu Port Blair, qui a l’image de l’Inde est une ville : bruyante, avec ses centaines de deux roues et tuk-tuk klaxonnant sans cesse ; une ville colorée, avec ses bazars et ses femmes portants des saris tous plus vifs les uns que les autres ; une ville avec des vaches, des chèvres, des chiens, à chaque coin de rue, cohabitant comme ils peuvent avec le trafic routier… ; une ville sale, avec ses coins déchèterie inattendus à certains points de rue et ses déchets partout dans la rue ; une ville inadaptée aux piétons, sans véritable trottoirs, avec des trous partout et sans véritable sens de circulation pour les voitures et sans feu permettant de traverser une rue…

Port Blair (Andaman Islands)

Aashaaniaa Residency Inn, 654 roupies la chambre double avec salle de bain en négociant sur place (environ 9,4€) ou 545 roupies la chambre de double avec salle de bain à l’extérieur (environ 7,80€). Les chambres ne sont pas mal (à par la chambre sans salle de bain qui est super humide et juste derrière le comptoir), le personnel est vraiment sympa (on a un peu discuté avec eux). On recommande !

Sur les îles Andaman, le check-out des hôtels est trèèèès tôt (8h, ou très rarement 9h).
Le fuseau horaire des îles Andaman est identique à celui de l’Inde continentale. Du coup, il fait jour à 5h du matin et il fait nuit à 17h.
A Port Blair, on s’est vu refuser de nombreux hôtels sous prétexte qu’ils étaient complets (mais qui n’avaient vraiment pas l’air complet du tout, et certains ne prenaient même pas la peine de regarder leur registre…). Nous pensons qu’ils ne souhaitaient pas avoir des étrangers (pour une raison inconnue, quelqu’un nous a dit que ça leur compliquait les démarches administratives). Bref, taper à la porte de tous les hôtels à Port Blair n’est pas forcément facile.
La file d’attente réservée aux femmes pour acheter les billets de bateau public à Port Blair est bien moins longue que la file d’attente des hommes.
Les billets de bateau public s’achètent à la jetée (là où on prend le bateau, que ce soit à Port Blair ou sur Havelock et Neil). Le guichet est ouvert de 9h à 13h et entre 14h et 17h. Ca vaut le coup d’arriver soit bien avant l’ouverture (car la queue est déjà longue en arrivant à 9h, genre à 7h30) pour s’assurer d’avoir une place dans le bateau le plus tôt possible (nous avons dû attendre trois jours pour prendre notre bateau pour Havelock à Port Blair, en haute saison), ou bien vers 10h30-11h où la queue du début a eu le temps de s’écouler (peu de gens arrivent après 9h globalement).
Il n’est pas possible d’acheter les billets de bateau public à l’avance. Et il n’y a pas de règle : des fois, c’est 3 jours à l’avance, des fois c’est 1 jour… Nous nous sommes faits avoir à faire la queue longtemps plusieurs fois sur Havelock avant de comprendre qu’il n’était pas possible d’anticiper le départ (ils disent juste « revenez le 22 » et pas, « il n’est pas possible d’acheter en avance ».
L’office du tourisme de Port Blair est ouvert tous les jours (dimanche compris) mais n’est pas hyper utile… Nous avons cherché à connaître les horaires des bateaux et de bus pour se déplacer sur l’archipel, sans vrai succès. A part les noms d’hôtels sur Havelock (et sans le prix), nous n’avons pas eu beaucoup d’information.
Que ce soit pour les bateaux ou les trains, il est toujours nécessaire de remplir un formulaire en Inde pour acheter des billets (incluant notamment, le trajet souhaité, le numéro de passeport, le nom…).
Nous avons acheté un masque et un tuba pour pouvoir faire du snorkelling à moindre coup. On a essayé de trouver quelque chose de pas cher (250 roupies, environ 3,60€). Il était inutilisable ;).
A Port Blair, nous avons trouvé deux restaurant où manger à moindre de coup (et pas trop mal voire très bien !) :
> L’Everest Restaurant, un restaurant pas touristique du tout, en haut d’un bâtiment un peu glauque (dans une des petites rues sur la gauche vers le Sri Ganesh Temple en remontant de la mer vers Clock Tower) où l’on mange dans un endroit également un peu glauque (et sans aucune meuf…) un biriyani présentant un excellent rapport qualité / prix (80 roupies pour le biriyani aux légumes, 120 pour le biriyani au poulet). C’est juste pour manger, pas pour trainer, mais c’était pas mal !
> Et notre QG (car nous avons passé beaucoup de temps à Port blair…) : l’hôtel Kattabomman (oui c’est un restaurant), où l’on mange d’excellentes et très bon marché masala dosas (60 roupies, environ 0,90€). Ils font aussi un thali le midi à 80 roupies (environ 1,20€) qui n’est pas fou mais pas mal (moins bien que les dosas, leur spécialité).

Billets de bateau public Port Blair – Havelock Island : 335 roupies (environ 4,80€). Les billets de bateaux privés sont beaucoup plus chers, environ 900 roupies (environ 12,90€).
1kg de bananes à Port Blair : 69 roupies (environ 0,90€)
Un dîner dans un restaurant bon plan trouvé à Port Blair : 100 roupies par personne (environ 1,5€)