Golden Temple by night

Golden Temple by night

Nous voilà enfin arrivés à Amritsar, où une armée de conducteurs de tuk-tuks nous attend. On commence à avoir l’habitude et nous en débarrassons pour rejoindre le dortoir du Golden Temple à pied. Nous aurons droit à une chambre de trois (avec un Français d’environ 45 ans voyageant deux mois en Inde), dans un dortoir réservé aux touristes, un peu contre le principe de la religion Sikh. Mais c’est propre, il y a des casiers, juste ce qu’il faut ! Nous partirons ensuite déjeuner dans le « Best Restaurant of Amritsar in 2016 » (bien sans être extraordinaire, copieux, et avec un excellent lassi !). Avant cela, nous nous serons fait recaler d’un restaurant fermé, perdus dans la ville, aurons (enfin, juste Carole ;- )) pris un shampoing au guano, et acheté des « chaussettes du temple » (chaussettes à utiliser dans les temples sales lorsqu’il faut se déchausser, en particulier au temple des rats à Bikaner).

Nous visitons ensuite le Jallianwala Bagh, parc lieu d’un massacre par l’armée anglaise de plus de 1500 manifestants indiens en 1919. L’armée a ouvert le feu sur des hommes non armés. Il se dit que ce massacre a marqué le début de la « guerre d’indépendance » de l’Inde contre l’Angleterre. Dans le parc se trouve également un puit dans lequel les manifestants se sont jetés et noyés tentant d’éviter les balles tirées. On y trouve également un petit musée, relatant l’histoire des Indiens les plus importants ayant assistés à cet événement (pour beaucoup y ayant survécu), avec une manière de présenter les choses un peu choquante de notre point de vue d’Européen : les actions violentes réalisées dans la suite de leur vie par ces hommes présentés comme des héros y sont valorisées.

Puis, opération carte sim ! Arrivés chez l’opérateur Airtel, il faut une attestation de notre hôtel pour acheter une sim. Nous essaierons quelques hôtels en demandant un faux sans succès. Certains nous disent que l’on aura même du mal à obtenir un vrai. Nous tenterons ensuite Vodaphone, sans beaucoup de succès également, il faudra revenir le lendemain. Un jeune homme Sikh viendra nous aborder dans la rue. Il est musicien au temple (joueur d’harmonium, espèce de piano à vent dont l’air est insufflé grâce à un soufflet, un peu comme l’accordéon) et professeur de yoga. Très sympa, nous discuterons pendant une heure avec lui en marchant dans la ville. Première rencontre sympathique d’une longue série dans cette ville.

Amristsar

Amristsar, rue moderne devant le Golden Temple

C’est donc sans SIM que nous irons visiter le Golden Temple à Golden Hour. L’association entre le marbre blanc et les dorures au milieu d’un bassin géant est vraiment très belle. L’endroit est calme. Majestueux.
Et tellement propre : il est possible d’y marcher pendant des heures et d’en ressortir avec les pieds blancs, ce qui est suffisamment surprenant en Inde pour être noté. Par contre, c’était l’hiver, et il faut rentrer pieds nus dans le temple, et le marbre, c’est froid… enlever ses chaussures enfin de journée n’était pas toujours une partie de plaisir ;).

Golden Temple au coucher du soleil

Golden Temple au coucher du soleil

Amritsar est en effet célèbre pour son Temple D’or, magnifique temple trônant au milieu d’un lac entouré de bâtiments en marbre blanc éclatant. Le Golden Temple est un temple Sikh, religion pratiquée par 20 millions de personnes en Inde (2% de la population), essentiellement dans le Punjab, région du nord de l’Inde. Le sikhisme est une religion basée sur un concept d’égalité de droits pour tous, initialement créée pour lutter contre le système de castes en Inde. C’est une religion monothéiste, ne nommant pas son Dieu et considérant que chaque religion permet de mener à ce Dieu unique. Cette religion est assez différente des autres, et très intéressante, sur plusieurs points (pas besoin de décéder pour atteindre le Salut mais de mener sa vie de manière honnête et tolérante, pas de vocation de culte à quelconque prophète ou autre divinité, etc.). Nous vous laissons vous renseigner vous même :).
Revenons à notre Golden Temple. Un temple Sikh (Gurdwara, porte du Guru) est ouvert à tous, croyant ou non, et doit arborer le drapeau orange, contenir le livre sacré, et être en mesure d’offrir le gite et le couvert à toute personne, peu importe sa religion, venant dans le temple. Le Golden Temple est le plus grand temple Sikh, offrant dans le Langar, jusqu’à cent mille repas par jour servis à même le sol, à tout le monde, afin que se mélangent toutes les religions, tous les classes sociales, etc. Ceci fonctionnant majoritairement grâce à un système de volontariat pour cuisiner, faire la vaisselle, servir les repas, etc. Les Sikhs se doivent de participer à ce service communautaire.
Il faut le vivre pour le comprendre. Ca n’arrête jamais. Cet endroit est magique et nous fera pas mal réfléchir sur les piliers de nos sociétés occidentales (où trouve-t-on un tel partage et une telle entre-aide ?).

Nous aurons l’occasion de tester notre premier dîner au Langar ce jour-là. Et la cuisine n’y est franchement pas mauvaise (du Dhal, des légumes, une sorte de riz au lait et des chapatis). Avant d’aller faire le tour du temple (que nous réitèrerons tous les soirs), observer la cérémonie de fermeture du livre sacré à 21h30 (en écoutant la puissante voix du prêtre) et de rentrer nous coucher. Pendant notre absence, des centaines de personnes, des pèlerins, ont été installés, à même le sol, sur ou dans des couvertures, dans la cour de l’immeuble dans lequel nous dormons.

Golden Temple

Golden Temple

Golden Temple au coucher du soleil

Golden Temple au coucher du soleil

Amritsar

Golden Temple, en dortoir (Sarai Shri Guru Ramdass Ji)

Dans le Golden Temple, il y a un dortoir reservé aux touristes, gratuit (fonctionnant sur donation). Il est normalement possible d’y rester jusqu’à trois nuits, mais nous avons des gens y rester plus longtemps (peut-être à voir suivant la demande).

Repas au Golden Temple : gratuit (sur donation)
Lit en dortoir au Golden Temple : gratuit (sur donation)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *