Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

C’est un incontournable de la Patagonie argentine, l’intérêt d’y aller nous a été confirmé par les nombreux voyageurs rencontrés depuis que nous sommes arrivés en Argentine/Chili : aujourd’hui, nous visitons le Perito Moreno !
Nous nous levons très tôt afin de nous assurer d’avoir un stop. Nous profitons bien de l’excellent petit déjeuner de l’auberge (des fruits !!!) avant de nous mettre en route. Nous longeons la rue principale, pour sortir de la ville, là où seules les voitures et bus se rendant au glacier passeront. Au bout d’une petite demi-heure de marche, nous nous rendons compte que deux personnes derrière nous lèvent également le pouce, ne respectant pas du tout les règles en levant le pouce bien qu’étant après nous, et nous ayant vu. Au bout d’une autre demi-heure, étant assez excentrés, nous nous arrêtons. Les deux nanas faisant également du stop s’arrêtent à leur tour quelques dizaines de mètres avant nous. Vraiment pas sympa ! Et sont prises par une voiture à peine 5 minutes après s’être arrêtées… Nous attendrons un quart d’heure de plus (le trafic n’étant pas non plus abondant) avant d’être pris en stop par Roberto et Lady (oui, ça ne s’invente pas !), un Argentin et une Colombienne habitant à Madrid et en vacances dix jours dans le sud de la Patagonie. Nous ferons quelques stops photos et arriverons avec eux au glacier. Nous payons nos 500 ARS (environ 31,20€, le tarif étant passé de 350 à 500 ARS au 1er mars 2017…), quand Roberto, originaire d’Ushuaia n’en paiera que 50, ce qui est l’une des attractions les plus chères que nous ayons payées depuis le début de notre voyage.
Une fois l’entrée du parc passée, il reste 25 kilomètres à faire, ponctués de quelques belvédères où on le sent se rapprocher, avant d’arriver devant glacier.

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Le Perito Moreno doit sa célébrité à deux facteurs principaux :

  • On peut s’en approcher très très près, et par la route (pas besoin de bateau ou de faire un trek de trois jours pour y arriver).
  • Le glacier avance sur le Lago Argentino de 2 mètres par jour, et on peut y voir d’immenses blocs de la taille d’immeuble s’effondrer dans les eaux vert émeraude du Lago Argentino, donnant lieu à des images et des détonations impressionnantes.

Une fois arrivés au parking du glacier, nous prenons un minibus qui nous dépose à peu près au centre de toutes les passerelles menant au glacier. Nous sommes juste en face du glacier et vraiment très proche. C’est impressionnant.
A partir de là, plusieurs passerelles permettent de se promener tout le long du glacier, ponctuées chacune de belvédères permettant d’avoir des points de vue différents sur le glacier : plus ou moins en hauteur, à différents niveaux du glacier. A chaque belvédère, des panneaux donnes quelques explications sur le parc national Los Glaciares (dont le Perito Moreno fait partie). Nous avons été très agréablement surpris par la qualité de l’infrastructure en place : les belvédères offrent vraiment de superbes points de vue sur le glacier, tous différents. Par ailleurs, nous n’avons jamais été gênés par le monde, malgré avoir vu quelques gros bus arriver (mais nous étions hors saison, un jour où ils prévoyaient de la pluie, même si nous n’avons eu que quelques gouttes).

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Aux plus hauts points, le glacier dépasse de 70 mètres au-dessus du lac, au plus bas point, de 40 mètres. Nous vous laissons imaginer la hauteur du glacier et la vue que nous en avons depuis les passerelles. Nous avons dû passer environ 4h15 à nous promener tranquillement de belvédères en belvédères, repassant plusieurs fois au même endroit, à être à l’affut du moindre bruit pour voir les blocs de glace s’effondrer avec fracas dans l’eau du lac. Le bruit de l’effondrement arrivant quelques secondes après l’effondrement, autant vous dire que tout le monde avance sans quitter le glacier des yeux, balayant sa surface de droite à gauche pour ne pas louper le moment où un immeuble de 10 étages s’effondrera dans les eaux du lacs. Malgré des premières heures timides, nous aurons tout de même vu quelques blocs de plusieurs centaines de mètres se casser, causant des éclaboussures allant presque jusqu’en haut du glacier et des vagues créant un courant brassant les eaux et morceaux de glace issus de précédents effondrements. Nous sommes restés scotchés. Lors du premier effondrement vraiment significatif que nous avons vu, nous étions tellement près que j’ai eu un mouvement de recul. En bref, nous en avons pris plein les yeux et nous avons compris pourquoi c’était un incontournable de la région.

Glacier Perito Moreno

Glacier Perito Moreno

Après avoir bien arpenté l’ensemble du site, nous nous mettons en route pour rentrer. Arrivés au parking, surprise, un nous attend, se baladant au milieu des voitures ! C’est la première que nous voyons un renard et nous avons été très surpris qu’il ne soit pas plus sauvage. Quelques minutes plus tard, nous levons le pouce. Il reste des voitures mais pas non plus énormément sur le parking donc nous croisons les doigts. Une première voiture passe sans nous regarder. La seconde s’arrête. Nous reconnaissons un homme que nous avons vu prendre des photos avec un gros appareil pendant que nous nous baladions. Il est Français, il est en Argentine en vacances, a fait une semaine de pêche dans la région et en profite pour faire un tour des sites touristiques. Il est de loin le conducteur le plus dangereux que nous ayons eu jusque-là (j’ai eu à certains moments, les mêmes reflexes de crispation que lors du décollage d’un avion…). Bref, nous sommes contents d’être arrivés sains et saufs à El Calafate (heureusement aussi qu’il n’y avait quasi personne sur la route). Nous trainons un peu à l’auberge et, quitte à faire une journée chère et à avoir économisé les prix du bus, nous décidons de nous offrir notre premier restaurant argentin depuis que nous sommes arrivés en Amérique du Sud ! Une vraie bonne soirée dans un vrai bon restaurant (Pura Vida), avec une vraie bonne bouteille de rouge.

El Calafate, Glaciar Moreno

Auberge Bla Guesthouse, 180 ARS par nuit par lit (environ 10,70€) avec petit déjeuner, on s’y sent beaucoup plus à l’aise que dans l’auberge d’El Chalten. Le personnel est très sympa, la cuisine est bien équipée, la salle commune agréable et les chambres propres. Malheureusement, le WiFi n’est vraiment pas top (malgré que pour une fois ce soit une connexion ADSL)

Il est possible (et il a été assez facile pour nous et d’autres personnes rencontrées) de faire du stop pour aller au Glacier Perito Moreno. Se mettre sur la route 11 à la sortie de la ville (attention à la concurrence, e pas se mettre trop loin). Attention, vers 16h lorsque nous avons décidé de repartir, il restait des voitures mais pas non plus énormément.
Une fois arrivé au parking du glacier, une navette gratuite permet de vous emmener directement aux belvédères au centre des différentes passerelles d’observation du Perito Moreno. Il y a également un chemin (d’environ 1km) qui mène à ce point central en longeant le lac. Ne sachant pas, nous avons prix la navette à l’aller et sommes revenus à pied par la passerelle. A refaire, nous prendrions la passerelle à l’aller pour découvrir le glacier petit à petit en avançant sur ce chemin.

Entrée au Glacier Perito Moreno : 500 ARS par personne (environ 31,20€), 50 ARS pour les Argentins de la région. Nous n’avons pas payé mais l’aller-retour en bus coûte à peu près la même chose.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *