Vellinga

Vellinga

Aujourd’hui, nous marchons un peu moins (histoire de se remettre un peu de la journée de la veille qui a été éprouvante pour nos jambes).
Direction le village de Velinga, situé à environ 10 kilomètres de là. Nous partons avec Alex, notre collègue anglais. Après avoir du passer une passerelle en bois un peu douteuse, nous suivons la route, le long du canyon. Nous sommes maintenant au fond du canyon, offrant une vue différente. Nous traversons des « forêts » de cactus, de bambous… Comme nous sommes au fin fond de la vallée et que la route s’arrête à Quechualla, nous ne croisons absolument personne sur la route. Puis nous arrivons au moment où nous devons bifurquer de la route pour aller à Velinga. Et là, nous comprenons que ce village, perché en haut d’une colline, va se mériter ! Nous devons d’abord descendre une cinquantaine de mètres, pour ensuite en remonter deux cents sur un petit chemin sacrément raide et escarpé montant le long de la colline. Quand il faut y aller…

Nous grimpons, grimpons, pendant une demi-heure (mes mollets s’en souviendront bien le lendemain) et enfin, nous découvrons le joli petit village de Velinga, des escaliers en pierre et ses très nombreux arbres fruitiers ! C’est toujours impressionnant d’arriver d’un endroit où rien ne pousse à un endroit où les arbres fruitiers et les cultures sont hyper denses.

Dès que nous arrivons, il se met à pleuvoir. Nous nous trouvons un abris (une maison en construction où l’électricité était déjà installée) pour déjeuner et passer quelques heures avant de redescendre prendre le bus pour Cotahuasi. Les garçons iront cueillir des fruits (avocats, chirimoyas, goyaves…) pendant que je veillerai sur les sacs. Puis nous nous remettrons en route pour rejoindre la route, la descente étant étrangement un peu plus facile que la montée (malgré les restes de douleur de la veille).

Nous sommes vers 15h à l’arrêt de bus, histoire d’être sûrs de ne pas le louper cette fois (celui-ci devant partir à 16h de Quechualla où nous étions le matin). Vers 15h30, nous le voyons passer dans l’autre sens, nous sommes rassurés ! D’ici une heure, il devrait revenir dans le bon sens. Vers 15h40, nous sommes rejoints par une jeune péruvienne. Puis vers 16h par un péruvien et sa mule chargée de sacs à emporter. Vers 16h30, le bus n’est toujours pas là et cela semble inquiéter nos deux collègues péruviens. Celui ci passe normalement à 16h15 max. Mmmhhhh, nous n’avons décidément pas de chance avec ce bus… On nous rassure en nous disant qu’il n’est jamais arrivé que le bus se retrouve dans à la rivière ^^.

L'arrêt de bus duquel on a bien eu le temps d'observer la vue

L’arrêt de bus duquel on a bien eu le temps d’observer la vue

A 17h, nous sommes encore en train d’attendre, le péruvien nous dit que le bus vient apparemment de partir. Nous apercevons un véhicule sur la route. C’est un camion… Premier véhicule qui passe depuis 2h… Une fois arrivés à notre niveau, le péruvien monte dedans, nous ne comprenons pas trop ce qui se passe mais ils n’ont pas l’air au taquet pour nous prendre. Et au bout de 5 minutes, nous apercevons enfin le bus sur la route !! Pas besoin de négocier avec le camion. Ouf !! Il arrivera vide de personnes mais plein de bidons d’essence (c’est sûrement le fait de charger tour ça qui a pris du temps).

Nous arriverons à Cotahuasi vers 19h, le temps de nous trouver un endroit où dormir et de manger et biiim, gros dodo.

Cotahuasi Canyon, Quechualla, Velinga, Cotahuasi

Hostel Alpala (Cotahuasi), 25 soles (environ 7,20€) la chambre double avec salle de bain privée, propre, franchement pas trop mal (nous n’avons pas testé l’eau chaude)

Il y a parfois deux bus par jour entre Cotahuasi et Queshualla, un le matin (départ à 6h de Cotahuasi) et un le soir (départ à 16h de Quechualla)

Bus Velinga (Barranquilla) Cotahuasi : 6 soles (environ 1,80€)
Nuit en chambre double avec salle de bain privée à Cotahuasi : 25 soles (environ 7,20€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *