Cotahuasi Canyon

Cotahuasi Canyon

Nous partons de bon matin pour une vingtaine de kilomètres de marche, quasi tout en descente, avec 1800 m de dénivelé négatif. Notre objectif est d’atteindre Quechualla et d’y passer la nuit. D’après les locaux, il faut environ 4h pour descendre. Selon la carte touristique, il en faut 8… Ce sont 20 kilomètres tout en descente, on pourrait mettre 5h. La première partie du trajet est globalement plate (ça monte un peu et ça descend). Nous avons une vue superbe sur l’autre côté du canyon, le paysage est dégagé, c’est vraiment très beau. Nous avançons doucement, ralentis par le poids du sac. Au bout d’une heure, nous nous trompons de route et perdons bien 30 minutes à descendre et tout remonter. Puis nous continuons le long du chemin. Nous atteindrons Picha, milieu du chemin, au bout de 3h50 de marche (2 petites heures selon les locaux…). Et nous n’avons quasi pas commencé à descendre !

Nous mangeons nos sandwichs et nous remettons en route. Ça y est, ça descend. Avec toujours une vue dégagée superbe sur le canyon, les quelques maisons en contre bas, les cactus bordant la route… Le paysage est impressionnant : des rochers/montagnes immenses, perchées en haut de creux vertigineux, une végétation totalement aride avec quelques cactus ou uniquement de la roche, puis, à certains endroits, on ne sait pas pourquoi ni comment, des maisons et des terres agricoles en terrasse, au milieu de nulle part ! Nous descendons, descendons, le chemin, étroit et escarpé mettant parfois à rude épreuve ma peur du vide tellement on voit profond si proche de nous. Heureusement que les paysages sont fous car franchement, la descente est longue, parfois glissante, et le poids du sac abime sérieusement mes genoux. Elle paraît interminable.

Cotahuasi Canyon

Cotahuasi Canyon

Cotahuasi Canyon

Cotahuasi Canyon

Puis, au bout de plus de 3h30 de plus, nous attendons enfin le fond du canyon et arrivons au pont, juste de l’autre côté de Quechualla, notre destination ! Nous rejoignons nos collègues anglais, français et allemande arrivés bien avant nous (nous sommes vieux…). Nous partageons quelques goyaves fraîchement cueillies (petit plaisir de fin de randonnée), nous nous posons pour dormir au même endroit qu’eux (peut-être le pire endroit où nous ayons dormi depuis que nous sommes partis : toilettes/douche très sales, pas d’électricité, chambre très sombre (nous avons campés), c’est presque une honte de faire dormir des gens dans un endroit pareil… Mais c’était le seul truc ouvert du village), et partagerons du vin local pendant le repas du soir (une sorte de Porto en un peu moins fin mais ça passait bien) en compagnie de Pépé un perroquet qui nous aura bien fait marrer…

Cotahuasi Canyon, Charcana, Picha, Quechualla

Quechualla, camping dans une cour d’une femme du village, 5 soles (environ 1,50€) sûrement l’endroit le plus crade ou nous ayons dormi (ça allait pour camper mais nous étions contents de pouvoir le faire).

Nous avons mis, avec nos gros sacs et sans compter la pause de midi, 7h50 entre Charcana et Quechualla, 3h50 entre Charcana (en se plantant un peu de chemin) et Picha et 4h entre Picha et Quechualla.
Le chemin de Charcana à Quechualla est bien marqué et vraiment joli. Attention, il s’agit tout de même d’une grosse descente assez éprouvante pour les jambes. Par ailleurs, mieux vaut éviter de le faire pour les personnes étant extrêmement sujettes au vertige (aucun problème pour les personnes ayant un léger vertige).

Bouteille de vin de Quechualla : 10 soles (environ 2,90€)
Camping dans une cour à Quechualla : 5 soles (environ 1,50€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *