Chateau de Porto Palermo

Direction Gjipe, une plage située au bout d’un canyon et accessible soit en 4×4, soit à pied avec 25 minutes de marche sur une route défoncée longeant la mer. Cette plage est décrite par certains blogueurs comme la plus jolie du pays. Nous voulions initialement y camper mais vues les prévisions météo nous choisissons de juste aller nous y balader une matinée. Cette plage autrefois méconnue et havre de paix, puis devenue une véritable attraction touristique en été, avait un sérieux atmosphère de lendemain de soirée en cette fin de saison touristique. N’étaient présents que les restes de restaurants de la plage, quelques transats, quelques paillasses (en train d’être démontées par les derniers tenants du dernier bar encore ouvert), ainsi que quelques tentes et 4×4 des derniers touristes de fin de saison qui comme nous profitaient de cette très jolie plage quasiment déserte. Et elle est en effet vraiment chouette, en particulier car elle est isolée, située dans une crique au bout d’un canyon, car il est possible de randonner un petit peu aux alentours en prenant rapidement pas mal de hauteur et avoir un beau point de vue sur la baie. Ce côté fin de saison nous aura rendu la visite un peu triste et nous aurons eu du mal à complètement apprécier la beauté de ce paysage pourtant paradisiaque.

Chateau de Porto Palermo

Chateau de Porto Palermo

Chateau de Porto Palermo

Chateau de Porto Palermo

Chateau de Porto Palermo

Chateau de Porto Palermo

Après une pause déjeuner à Himara et sa jolie petite plage, nous avons ensuite continué vers le Sud en direction de Porto Palermo, une petite baie avec au centre une petite péninsule où réside un ancien château très bien conservé. La visite est vraiment sympa, le château étant très joli et avec de beaux points de vue sur la mer. Et comme d’habitude, nous sommes presque tout seuls (arrivés environ 2 minutes avant le départ du gardien faisant payer l’entrée – après s’est déjà fait avoir le matin avec le parking de Gjipe où personne n’était là à l’arrivée mais où nous avons dû payer en partant ^^). Et cette solitude ne gâche rien au plaisir de la visite ! Nous dormirons à Qeparo, dans une Guesthouse le long de la route, un peu au dessus de la plage, où nous serons accueillis par la deuxième mamie la plus gentille du monde dans une maison avec un magnifique jardin rempli de fleurs (magnifiques roses) et arbres fruitiers (orangers, vignes, tomates…). On m’avait promis la meilleure moussaka du pays à 20 mètres de la Guesthouse pour le dîner, mais le hors saison ayant aussi ses mauvais côtés, nous avons dû nous rabattre sur le plus mauvais risotto du monde à 20 minutes à pied (dans le noir), dans un restaurant de bord de mer qui aura eu tout de même la gentillesse d’ouvrir pour nous (sinon nous aurions dû nous contenter de notre demi paquet de Tuc et du saladier d’oranges offert par la mamie de l’auberge). Nous ne l’avons vu que de nuit, mais le bord de mer avec sa longue promenade complètement aménagée de Qeparo Plage avait l’air vraiment sympa.

Porto Palermo

Porto Palermo

Grenades dans le grenadier

Grenades dans le grenadier

Gjipe, Porto Palermo, Qeparo

La Casa Di Nonna, 25€ la nuit l’appartement (sans véritable cuisinière) en rez de chaussée d’une maison. Très propre, assez simple a l’intérieur mais jardin/potager vraiment charmant, et accueil très chaleureux.

A savoir avant de prendre le volant :
> Le taux d’alcool au volant autorisé est de 0.
> Il faut rouler avec les feux de croisement.
Avoir une carte sim locale vaut vraiment le coup hors saison, pour prévenir les guesthouse que vous arrivez, trouver votre chemin jusqu’à la guesthouse, ou tchater en anglais avec les enfants, neveux ou petits enfants des mamies qui tiennent les guesthouse.
Réviser ses bases d’italien peut être utile avant de venir en Albanie. Si dans les grandes villes, les employés des restaurants ou guide parlent plutôt anglais, dans les plus petites villes, les gérants des guesthouse parlent plutôt parfois un tout petit peu d’italien.

Parking de Gjipe : 200 lek (1,60€)
Visite du château de Porto Palermo : 100 lek (0,80€)
Plat de pâtes à la tomate à Himara : 300 lek (2,40€)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *