Lever de soleil

Lever de soleil

Nous reprenons nos chameaux après un lever de soleil joli (sans être spectaculaire) et un léger petit déjeuner. La nuit était froide mais dans le duvet et en sandwich dans deux couvertures, on a eu plutôt chaud. La balade du matin est chouette, nous apercevrons des vaches, des antilopes et des gazelles ! Le rythme du chameau accentue l’impression de tranquillité qui règne.
Nous arrivons vers 9h à Khuri, le temps de refaire les sacs et nous attrapons le bus de retour vers Jaisalmer in extremis, ce qui nous fera avoir un début de trajet assez sportif (bus blindé mais qui peut encore prendre des gens, nous avec nos sacs sur le dos…). Nous tapons un scandale quand le chauffeur ne veut pas nous rendre la monnaie sur 100 roupies, alors que le trajet est 40 roupies chacun, nous sentant arnaqués (ce n’est pas pour 20 roupies, c’est pour le principe !). Nous retaperons un scandale en sortant du bus réussissant à récupérer nos 20 roupies avec un peu d’effort. Puis après réflexion, on se dit que ce n’était peut-être pas le même bus et que celui-ci était peut-être 50 roupies… La honte… En même temps dans ces bus sans tickets où tout le monde paie un prix différent, c’est un peu compliqué de savoir si on se fait escroquer ou non…

Camel's shadows

Camels’ shadow

Puis nous prenons un bus pour Jodhpur (où nous découvrons les tarifs différenciés suivant le sexe : les femmes paient 30% de moins que les hommes dans certains bus !). La route est horrible sur la majorité des 6 heures de route. Ça saute, ça resaute, et ça ne s’arrête jamais de sauter… Nous arrivons à la tombée de la nuit et traversons la ville pour trouver notre auberge. Une fois arrivés, celle-ci est complète (on se demande toujours comment les mecs se débrouillent pour ne pas se rendre compte que leurs piaules ne sont pas réservées… : quand quelqu’un te demande si tu as de la place, ça ne te paraît pas évident d’aller vérifier si personne n’a réservé en ligne ?!). Nous serons donc surclassés, une auberge plus haut, contents d’être enfin posés après cette journée à faire des bons dans des bus indiens.

Retour vers Khuri

Retour vers Khuri

Jodhpur

 India Heritage Guesthouse, 500 roupies la chambre double avec salle de bain (environ 7,20€), chambre pas mal, personnel à l’arrache mais gentil, super rooftop avec vue sur le Fort, accès direct à la route qui mène au Fort depuis la guesthouse, Internet catastrophique (comme partout en Inde).

Trois ou quatre bus par jour vont de Jaisalmer à Jodhpur (6h de trajet).
Dans les bus longue distance locaux, les prix des tickets sont moins cher de 30% pour les femmes que pour les hommes.

Bus Jaisalmer – Jodhpur : 265 roupies pour les hommes (environ 3,80€), 190 roupies pour les femmes (environ 2,70€)
Déjeuner (thali) khuri : 50 roupies (environ 0,70€)

Départ vers le désert

Départ vers le désert

Trop bonne bouille

Trop bonne bouille

Aujourd’hui, nous partons vers Khuri, village situé dans le désert du Thar à une cinquantaine de kilomètres de Jaisalmer, pour y faire un camel safari (attraction de la région). Nous prenons un bus qui nous amène à Khuri en environ une heure trente sur route défoncée (non sans avoir offert des peaux d’orange à une vache et à un cochon à la station de bus pour patienter). Le climat est très très aride.

Arrivés là-bas, nous sommes abordés par Arjun qui nous propose le camel safari avec nuit dans le désert pour 500 roupies chacun (environ 7,20€), que nous acceptons sans trop hésiter. Nous nous en sortirons au total pour 650 roupies chacun (environ 9,30€), en comptant le bus aller-retour (100), le déjeuner (50), le camel safari incluant un diner et un petit déjeuner (500), là où les tour opérateur à Jaisalmer les vendent à environ 1500 pour la même chose (on en trouve à 1000 mais pas pour le même endroit, plus joli et moins touristique). On est contents !

En attendant le départ du safari à 16h, nous nous baladons un peu dans le village vraiment désertique de Khuri : c’est jaune, c’est sec, le soleil tape. Dans le village, tout le monde en a après notre argent, ce qui ne met pas vraiment à l’aise et ne rend pas la balade agréable (après avoir refusé trois fois de donner de l’argent, j’ai préféré rentrer et admirer le village depuis le toit de la guesthouse…).

Puis vers 16h, c’est parti pour une heure et demi de chameau. La première fois que le chameau se lève, ça fait tout drôle. Puis le chameau nous emmène lentement vers les dunes où nous allons camper. Le paysage au coucher du soleil est très joli. Le désert est parsemé de petits arbustes mais nous passons quand même par quelques grandes dunes de sable immaculées (comme on imagine le désert). C’est très beau. Au bout d’une heure et demi, nous sommes contents d’arriver à destination (oui, car comment vous dire… après 1h30 de chameau, on a un peu mal aux fesses ;)).

Villageois au puit

Villageois au puit

Dunes de Khuri

Dunes de Khuri

Dans le désert

Dans le désert

Désert de Khuri

Désert de Khuri

Nous partageons un joli coucher de soleil, quelques bières et un bon diner avec notre guide, ses deux neveux et la Russe avec qui nous faisons le safari. Pendant ce temps-là, les chameaux sont libérés et pourront se promener dans le désert toute la nuit avant d’être récupérés (on ne sait pas comment) le lendemain matin par notre guide.

Puis nous installons nos couvertures matelas à même le sol sur les dunes de sable, pour une nuit à la belle étoile. En sandwich entre deux couverture dans notre duvet, nous observons un ciel étoilé à couper le souffle. Il n’y a que la Lune, au milieu de la nuit, qui viendra « gâcher » ce spectacle magnifique.

Chameau

Chameau

Khuri

 A la belle étoile dans le désert (avec Arjun Guesthouse)

Un bus local se rend à Khuri pour 40 roupies l’aller et 50 roupies le retour (environ 0,60€ et 0,70€). La station de bus n’est pas hyper centrale mais ça se fait, elle se situe vers le lac Gadii Sagar, sur la route vers Khuri (les gens savent vous guider). Un bus part le matin à 10h30, ce qui fait arriver à Khuri vers midi et laisse largement le temps de trouver la guesthouse avec laquelle on veut faire le safari et de le commencer le jour même.
Une fois arrivé à Khuri, il n’est pas difficile de trouver un camel safari pour le jour même. Nous sommes partis avec Arjun, nous en sommes très contents. Les repas étaient vraiment bons, l’accueil n’est pas forcément hyper chaleureux mais ça va, c’est un business de famille (le guide est le frère du gérant de la guesthouse) donc il ne doit pas y avoir de problème de rémunération scandaleusement faible du guide, nous étions seuls pendant la majorité de la balade et le soir, avec les dunes pour nous tous seuls, ce qui était top.

Camel safari à Khuri : 500 roupies (environ 7,20€)
Bus Jaisalmer – Khuri : 40 roupies (environ 0,60€)
Déjeuner (thali) khuri : 50 roupies (environ 0,70€)

Temples Jain

Temples Jain

Un train parti presque à l’heure et arrivé en avance à 5h du matin après une nuit trop courte et nous voilà à Jaisalmer, la cité d’Or (contrairement à nous, malheureusement*…). Nous traversons la ville pour trouver notre auberge, personne ne nous ouvre, nous allons donc finir de nous geler les fesses (la nuit en hiver, il fait assez froid dans le nord de l’Inde) au belvédère du coucher du soleil en attendant le lever du jour. De là-bas, nous avons une superbe vue sur le Fort de Jaisalmer illuminé. Nous avons également droit à un joli lever de soleil. Puis il est temps d’aller se réchauffer. Nous récupérons notre chambre, sûrement le meilleur rapport qualité prix que nous aurons de notre voyage : la chambre double nous coûte (asseyez-vous) 120 roupies la nuit (environ 1,70€) ! A Jaisalmer, tout le business model est construit autour des tours en chameau dans le désert autour de la ville. On peut donc y trouver des super chambres à des prix dérisoires, les gérants d’hôtel comptant sur le fait que vous preniez ensuite leur tour en chameau à un prix, lui, beaucoup plus intéressant pour lui. Pour notre part, nous avons décidé de faire un tour en chameau, mais en allant directement dans un petit village situé à une cinquantaine de kilomètres de Jaisalmer. Une fois que nous aurons dit ça à l’hôtel, ils n’essaieront pas du tout de nous vendre quoi que ce soit, ce qui était cool.
Nous visitons ensuite le Fort, un des rares Forts encore habités du Rajasthan. Nous avons vite fait dix fois le tour. Les ruelles étroites, les façades ocres travaillées, les points de vues sur le désert depuis la forteresse sont vraiment très jolis. En contrepartie, cette petite ville à l’intérieur du Fort manque cruellement de charme, du fait que chaque bâtiment soit un hôtel ou un magasin de souvenir et que personne n’y vive vraiment, sauf du tourisme.
Nous visitons de très très beaux temples Jain (une religion indienne transthéiste basée en particulier sur les principes de non-violence et de respect de tous les êtres vivants), avec de superbes piliers sculptées d’innombrables statuettes…

Temples Jain

Temples Jain

 

Temples Jain

Temples Jain

 

Temples Jain

Temples Jain

 

Temples Jain

Temples Jain

 

Temples Jain

Temples Jain

 

Temples Jain

Temples Jain

 

Nous visitons ensuite les Havelis Patwon Ki, anciennes demeures de riches commerçants, immenses maisons aux superbes façades sculptées, offrant également une vue imprenable sur le Fort de Jaisalmer. Les vues des hauteurs rappellent fortement le Maghreb.
La ville de Jaisalmer, perdue au milieu du désert du Thar, vit énormément du tourisme, avec des enfants arrêtant très tôt l’école pour gagner leur pain du tourisme, beaucoup de personnes demandant de l’argent contre une photo, un bout de visite… Ce qui nous aura un peu mis mal à l’aise en visitant.

Entrée du Fort de Jaisalmer

Entrée du Fort de Jaisalmer

Tranquille les vaches

Tranquille les vaches

Fort de Jaisalmer

Fort de Jaisalmer

Haveli

Haveli

Haveli

Haveli

 

Jaisalmer

Jaisalmer

Un faux-air de Maghreb

Un faux-air de Maghreb

 

* Ce jeu de mot est pourri. Et alors ?

Jaisalmer

 Wanderlust Gueshouse, 120 roupies la nuit la chambre double avec salle de bain partagée (environ 1,70€), propre, salle de bain nickel, jolie chambre, personnel n’ayant pas poussé du tout à nous vendre un safari, au top pour le prix !

A Jaisalmer, on peut avoir des chambres vraiment top pour rien du tout (attention toutefois si vous prenez plusieurs nuits, si vous ne prenez pas le camel safari de votre hôtel, votre super chambre pourrait ne plus être disponible les nuits suivantes…).
Attention lorsque vous achetez de l’alcool dans une ville touristique, les vendeurs ont tendance à vous arnaquer en vous vendant les bouteilles plus cher que leur vrai prix (on s’est fait avoir à Jaisalmer, peut-être notre seule arnaque de l’Inde !). Le prix est indiqué sur la bouteille. Ils vous diront que c’est l’ancien prix, ou toute autre excuse mais insistez ! On a payé 110 roupies notre bouteille de bière au lieu de 94 (1,60€ au lieu de 1,35€).

Visite des temples Jain (incluant le droit de faire des photos) : 200 roupies (environ 2,90€)
Une KingFisher Strong (bière non lager) 667ml au Rajasthan : 94 roupies (environ 1,35€).