La grande muraille de Chine à Jingshanling (partie restaurée)

La grande muraille de Chine à Jingshanling (partie restaurée)

Nous nous réveillons vers 5h du matin, nous décollons vers 6h pour voir le lever du soleil depuis une tour plus haute de la muraille.

Notre campement dans la muraille

Notre campement dans la muraille

Nous attendrons bien une heure avec Kai, notre ami allemand rencontré la veille, en vain. Le soleil ne se lève pas, la brume est trop dense. Il bruine un peu d’ailleurs. Vers 7h30, nous nous continuons donc notre chemin vers la portion restaurée et plus touristique du mur (portion de Jingshanling). Nous descendons dans la vallée (il n’est pas possible de continuer par le mur à cet endroit-là) et remontons ensuite sur un autre versant. Vers 9h, nous rejoignons à nouveau le mur. Nous entrons, nous nous acquittons (après avoir hésiter) des 65 RMB (environ 8,80€) par personne (ça a bien augmenté depuis la veille !) et entrons sur la portion restaurée du mur. La fille de l’entrée nous dit que nous pouvons marcher environ trois heures avant de devoir sortir, la suite du mur étant fermée. Nous nous disons que, comme à chaque fois le temps est exagéré, nous marcherons environ une heure trente avant de devoir sortir et nous serons finalement surpris de sortir au bout de 2h45 !

Cette portion du mur est beaucoup moins sauvage (et il y a beaucoup plus de monde !) mais superbe également ! Nous sommes vraiment contents d’avoir vu les deux portions du murs (le prix valait le coup d’être payé). Nous en avons encore plein la vue (même si le soleil ne se sera jamais vraiment levé et que nous aurons une brume plus ou moins épaisse toute la matinée…) ! Nous avons nos gros sacs sur le dos, ce qui fait réagir beaucoup de Chinois sur notre passage, nous mimant que nous sommes super forts à porter ces gros sacs. Avec mon menhir (oui franchement, avec mon grand sac Deuter, j’ai l’impression d’être Obélix avec son menhir tellement ce sac est haut), je suis obligée de me baisser pour passer certaines portes de la muraille.

La grande muraille de Chine

La grande muraille de Chine

La grande muraille de Chine

La grande muraille de Chine

La grande muraille de Chine

La grande muraille de Chine

Vers midi, ça fait quatre heure trente que l’on marche avec nos gros sacs sur ce mur qui n’arrête pas de monter et descendre, avec des passages pas franchement faciles : des marches super hautes ou des pentes sans marche montant à quarante-cinq degrés ou plus (on comprend maintenant pourquoi les tee-shirt « I climbed the great wall »), nos sacs deviennent difficiles à porter, nous avons mal aux jambes. Nous sortons à Jingshanling East (quasi à la fin du mur). Nous en avons encore pour bien vingt minutes avant de retrouver la route et encore pour une demi-heure ensuite pour trouver le bus (en passant par un péage de la voie rapide, à pied, normal…). Nous arrivons sur un grand parking, voyons un bus, lui demandons s’il va à Beijing, il y va, il ne reste que deux places, nous avons de la chance ! Deux heures plus tard, nous sommes de retour dans la capitale. Nous mangeons et nous rendons dans notre nouvelle auberge, en métro cette fois (on était à plus de deux heures de marche et nos jambes nous voulaient plus nous porter et nos dos ne voulaient plus porter nos sacs…) !

Le soir, nous nous rendons à un meeting Couch Surfing dans un bar de Beijing (à 50 minutes de marche, mes pieds et mes jambes n’en peuvent plus…). Nous passons une soirée sympa (même si nous ne restons pas longtemps) à discuter avec des gens de tout horizon, essentiellement des habitants de Beijing, expat’ ou chinois(es). Le contact était intéressant, nous recommencerons !

Beijing

Beijing Sunrise Youth Hostel Beihai Branch, trouvé sur booking, 45 RMB (environ 6,10€) la nuit dans un dortoir de 10 personnes via la réservation booking, 38 RMB (environ 5,20€) la même nuit en réservant directement dans l’auberge, sans petit déjeuner (chambre et salle de bain ok, cette auberge nous a un peu plus plu que la précédente).

Entrée sur la portion Jingshanling du mur : 65 RMB (environ 8,80€)
Bus de ville retour de Jingshanling à Beijing : 32 RMB (environ 4,40€)
Une nuit d’auberge en dortoir de 10 réservée via booking : 45 RMB (environ 6,10€)
Une nuit dans la même auberge en dortoir de 10 en payant directement à l’auberge : 38 RMB (environ 5,20€)
Un trajet de métro assez conséquent dans la ville : 5 RMB (environ 0,70€) ; Globalement les trajets sont entre 2 RMB pour les distances très courtes et 7 RMB pour les distances les plus longues.

La grande muraille de Chine à Gubeikou (partie non restaurée)

La grande muraille de Chine à Gubeikou (partie non restaurée)

Aujourd’hui, c’est le grand jour : nous allons voir la Grande Muraille de Chine ! Plusieurs portions du mur, plus ou moins restaurées et plus ou moins touristiques, sont accessibles à la visite depuis Beijing, globalement toute à une centaine de kilomètres du centre de Beijing. Nous décidons de commencer par une portion peu touristique du mur. Notre objectif est d’y être dans l’après-midi, de dormir sur place (dans une des tours de la grande muraille, ce qui n’est pas très autorisé mais qui peut se faire sur les portions peu touristiques), puis de continuer le lendemain.

Nous partons donc en milieu de matinée avec pour destination Gubeikou.

Proche de la station de bus, nous essayons une dernière fois avant de partir pour la muraille de payer quelque chose avec notre carte bleue. Nous avons repéré un supermarché juste à côté de la station de bus. Nous nous faisons aider par une chinoise pour trouver le centre commercial quelque peu caché derrière des immeubles et trouvons le Ole Supermarket. Nous demandons peu confiants s’ils prennent la carte visa, et à notre grand suprise, c’est bueno ! Nous achetons donc deux bières (allemandes, impossible de trouver ne serait-ce qu’une Tsingtao dans ce supermarché très occidental) que nous boirons ce soir dans la muraille (nous listons en bas de page certains magasins qui acceptent les cartes bancaires internationales).

Nous prenons deux bus de ville pour nous y rendre : le 980 de la station Dongzhimen (sortie B) pour Miyun (le chauffeur sait où nous allons et où nous devons descendre), puis le bus 25 de Miyun à Gubeikou (idem, le chauffeur sait également où vous allez et les gens dans le bus vous dirons où descendre, un GPS aide pas mal aussi… merci à l’application MAPS.ME !). Le trafic étant hyper fluide, nous passons une heure dans le premier bus à faire les 60 premiers kilomètres (peu d’arrêts avant Miyun) et 1h30 dans le second bus à faire les 50 suivants (ce bus s’arrêtant beaucoup plus souvent). Vers 15h30, nous sommes à Gubeikou. Des chinois (trop gentils globalement) nous indiquent où est l’entrée du mur, en une vingtaine de minutes, nous y sommes, nous payons les 25 RMB (environ 3,40€) par personne d’entrée sur la grande muraille et commençons notre randonnée sur la Grande Muraille de Chine.

Vue du début de la muraille à Gubeikou

Vue du début de la muraille à Gubeikou

Il est 16h, il fait super beau (modulo une brume plus ou moins épaisse qui semble ne pas quitter Beijing…), nous en prenons plein la vue ! La muraille est grandiose ! Imaginer les moyens (humains) qui ont été déployés (et qui pour une bonne partie ont péris) pour construire cette immense fortification nous donne le vertige. Le paysage (le relief et la végétation) renforce son côté impressionnant. Le mur monte et descend sans cesse, suivant les courbes des collines… Nous sommes bluffés. Nous marchons deux heures sur cette partie non restaurée du mur avant que la tombée de la nuit commence à se faire sentir. Pendant ces deux heures nous avons croisé : neuf touristes chinois, deux américains (qui cherchaient eux aussi à dormir dans une des tours du mur) et un allemand (ayant aussi dormi dans le mur). Nous nous sentons la plupart du temps un peu seuls au monde ce qui ajoute à l’immensité du paysage ! Nous nous posons dans une des tours, la dernière habitable avant de devoir redescendre dans la vallée pour remonter plus loin sur la partie restaurée (et touristique) du mur (Jingshanling portion). Avec la brume, le coucher du soleil n’est pas extraordinaire mais nous savourons les derniers moments de luminosité. Nous buvons nos bières-assurances et mangeons notre sarrasin cacahuètes restant de Mongolie avant de nous coucher. Nous mettons le réveil à 5h pour voir le lever du soleil sur la muraille.

La grande muraille de Chine à Gubeikou (partie non restaurée)

La grande muraille de Chine à Gubeikou (partie non restaurée)

La grande muraille de Chine à Gubeikou (partie non restaurée)

La grande muraille de Chine à Gubeikou (partie non restaurée)

Beijing

Dans la muraille

Ce blog nous a beaucoup aider pour nous rendre à la muraille (nous avons suivi le tracé à la lettre !)
Voici quelques endroits où les cartes internationales sont utilisables (testés) :
> Le supermarket (nous avons testé celui proche de la Dongzhimen station)
> Décathlon
> Auchan

Entrée sur la portion Gubeikou du mur : 25 RMB (environ 3,40€)
Bus 980 de Beijing à Miyun : 15 RMB (environ 2,10€)
Bus 25 de Miyun à Gubeikou : 12 RMB (environ 1,60€)