Un réveil difficile après une courte nuit, un café offert à l’auberge et hop nous voici dans la rue à 6h45 pour prendre notre premier bus de la journée. Nous nous rendons à Valbonë, dans les Alpes albanaises, pour y randonner un ou deux jours. Nous aurons trois étapes avant d’arriver là-bas : un bus, pour nous rendre jusqu’à un ferry, puis un autre bus. Nous n’attendons pas 5 minutes avant de monter dans le bus et nous voilà partis pour 1h45 de bus vers notre premier arrêt, le point de départ du ferry. Nous sommes dans un bus local, transportant uniquement des Albanais. Nous nous rendrons compte à la fin du trajet que ce bus transportait majoritairement des enseignants et élèves d’écoles assez isolées suitées entre Shkodër et Koman. Ceci en plus des 4 ou 5 personnes laissées à peu près au milieu de nulle part dans des endroits complètement désertiques et improbables en cours de trajet. Ce qui arrive souvent dans les bus locaux de pays sur des routes peu empruntées, et on est à chaque fois hyper curieux de savoir ce que ces gens vont faire au milieu de nulle part ! Le trajet est sympa, au milieu des milliers de grenadiers (dont beaucoup de sauvages) dont les fruits arrivent à maturité. Nous goûterons les grenades, après ce trajet, nous n’avons aucun doute sur le fait qu’il s’agisse de fruits locaux de saison !

Ferry sur le lac Koman

Ferry sur le lac Koman

Nous retrouvons pas mal de touristes (Allemands, Japonais et Polonais majoritairement) sur le ferry. La balade (de 2h30) sur le lac (qui s’apparente un peu à un long canyon) entre les montagnes est très jolie. Puis nous prenons le dernier bus, qui nous fait découvrir des paysages de plus en plus magnifiques. Nous arrivons à Valbonë en peu de temps (j’avoue m’être légèrement assoupie ce qui a rendu l’heure encore plus courte ;)) et sommes laissés au centre du village par le chauffeur (qui aurait pu nous laisser directement dans notre auberge si nous avions été assez précis sur son nom ^^). Nous sommes dans une vallée vraiment très belle, au milieu des montagnes, au milieu d’arbres aux couleurs de l’automne, à côté d’une rivière aux eaux transparentes… Le paradis ! Nous retombons sur terre en nous retrouvant devant une auberge fermée, au milieu de nombreux travaux (le site se développe…). Puis nous nous rendons compte que notre auberge n’est pas du tout celle-ci et marchons deux kilomètres en sens inverse pour nous retrouver dans une auberge avec une superbe vue sur les montagnes, des jardins, au milieu des poules (et d’un chat !) accueillis par Drita qui ne parle pas un mot d’anglais avec une immense sourire du thé, des pommes (de l’arbre du pommier d’à côté) et du raisin (idem :)). Petit après-midi tranquille avant notre randonnée de demain !

Lac Koman

Lac Koman

Valbonë et ses couleurs automnales

Valbonë et ses couleurs automnales

Shkodër, Valbonë

Bujtina Ahmetaj, 25€ (3125 lek) la nuit pour une chambre double avec salle de bain partagée et petit déjeuner inclus. Chambre ultra spacieuse (et lit 4 places), guesthouse avec une superbe vue sur la montagne, et une hôte ne parlant pas du tout anglais mais vraiment très accueillante ! Les repas n’étaient par contre pas terribles (pas mal de produits frits : poulet, pommes de terre, beignets le matin…).

Pour nous rendre à Valbonë, nous avons choisi l’option bus jusqu’à Koman, ferry jusqu’à Fierzé puis bus jusqu’à Valbonë. Il est également possible de s’y rendre directement par la route, mais le ferry sur le lac Koman est une étape sympa.
> Chaque portion coûte 5€. Le total fait 15€. Nous avons payé 4000 lek pour les trois.
> Nous sommes partis de Shkodër (en face de la mosquée) 6h45 et sommes arrivés à Valbonë à 12h45. Le premier bus a mis environ 1h45 jusqu’au ferry de Koman. Le ferry a duré 2h30. Le second bus a mis environ 1h jusqu’à Valbonë.
> – Le bus de Shkodër à Koman était un bus local que nous aurions eu du mal à prendre sans être accompagnés par le gérant de notre auberge (pas d’arrêt marqué, par de numéros de bus…).
> La route de Shkodër à Koman est globalement en bonne état, même si quelques portions se font sur une route avec pas mal de nids de poule. Le trajet faisable en voiture standard selon nous (mais en plus de 1h45). La route de Fierzé à Valbonë est en très bon état et passe par un village où il est possible de s’approvisionner en à peu près tout.

4000 lek ou 15 euros comprenant bus Shkodër Koman – ferry Koman Fierzé – bus Fierzé Valbonë (5 euros par transport)
Bière au dîner : 1€ (125 lek)
Diner : 3€ le plat (375 lek), 1€ la soupe (125 lek)

Vue depuis la Citadelle de Rozafa

Vue depuis la Citadelle de Rozafa

Nous récupérons notre petite voiture à l’aéroport de Tirana et direction Shkodër, dans le nord du pays, où nous allons passer quelques jours dans les Alpes albanaises. Nous craignions d’arriver un peu tard dans la saison pour pouvoir profiter de cette région mais finalement, la région n’est pas aussi haute que nous le pensions (entre 500 et 1500m) et les températures encore correctes.
A Shkoder, nous nous baladons dans le centre ville (qui tourne globalement autour d’une rue piétonne bien animée : la Rruga Kol Idromeno) et allons visiter la Mosquée de Plomb (pas immanquable mais sur le chemin de la citadelle) et la citadelle de Rozafa. Nous y sommes vers 17h, au moment où le soleil descend, et cela rendra les points de vue sur les alentours depuis le haut de la citadelle très beaux. Nous ne sommes pas des fous d’histoire et d’architecture mais  visite vaut quand même le détour. La citadelle surplombe la ville, le lac, et observer les vues au milieu de ses vieilles pierres fût franchement sympa !
Une fois arrivés à notre hôtel, le gérant y refera nos plans initiaux qui étaient de faire du stop jusqu’à Theth (village assez isolé dans les montagnes albanaises), de marcher de Theth à Valbonë, puis de rentrer soit en stop, soit en ferry via le lac de Koman. La saison n’étant plus la saison haute, le gérant nous conseille d’inverser le sens du trajet (les bus depuis Shkodër jusqu’à Theth ne partent pas toujours faute d’être remplis). Mais nous n’aurons pas de problème dans l’autre sens pour rentrer. Nous nous demandons comment il est possible que les bus puissent fonctionner dans un sens mais pas dans l’autre… Mais comme nous sommes redevenus des touristes riches et pressés, nous écoutons notre hôte trop gentil et nous décidons à partir le lendemain à 6h45 (aïe…) pour Valbonë. Quelques courses pour nos midis (impossible de trouver une forme de pain au supermarché, ni pain de mie, ni pain pita…, nous nous sommes rabattus sur des biscottes ^^), un dîner dans un restaurant hyper spacieux et classe (dont le prix des plats était équivalents aux autres restaurants) devant Espagne – Angleterre sur vidéo projecteur (nous sommes là depuis 3 jours et nous avons déjà vu 3 vidéo projecteurs dans les auberges ou bar, c’est une institution !).

Citadelle de Rozafa au coucher du soleil

Citadelle de Rozafa au coucher du soleil

Vue sur Skhodër depuis la Citadelle de Rosafa

Vue sur Skhodër depuis la Citadelle de Rosafa

Tirana, Shkodër

Hostel Tarabosh, 2125 lek (17€) la nuit en chambre privée avec salle de bain commune. Spartiate mais très propre, gérant très gentil et très aidant. Parking surveillé H24 tout proche (300 lek, environ 2,4€ par 24h en passant par le gérant de l’auberge).

Des parkings publics surveillés existent dans les villes. Ils peuvent être un peu cachés mais peuvent être intéressants pour laisser sa voiture de location plusieurs jours toute seule pendant que vous visitez. A Shkodër, nous avons payé 300 lek par 24h (2,40€) mais à Tirana, nous en avons vu des beaucoup plus chers.
Nous avons mis environ 1h30 de route entre l’aéroport de Tirana et Shkodër.

Parking surveillé H24 dans le centre de Shkodër : 300 lek/24h (2,40€)
Visite de la Citadelle de Rozafa : 200 lek (1,60€) (
Pizza dans Shkoder : 500 lek (4€)