Gare de Delhi

Gare de Delhi

Nous quittons la calme Rishikesh pour une looongue journée de transport. Direction Delhi en bus, pour ensuite rejoindre Amritsar en train de nuit depuis Delhi. Les sept heures de trajet entre Haridwar et Delhi ne sont pas des plus confortables. Déjà, on a moyennement la place de poser nos sacs (et nos jambes) dans ces petits bus sans soute, et la route n’est pas très bonne, ce qui nous vaut de passer notre journée à rebondir sur le siège enfin les fenêtres n’isolent pas vraiment.
Arrivés à Delhi, nous refaisons un saut au bureau des billets de train pour acheter deux billets de plus. Chose faite, nous allons rendre notre carte de métro pour récupérer notre crédit et la caution de la carte, et prenons un autre bus interminable (à cause des embouteillages) pour rejoindre la station de bus. Nous y dévorons un thali avant de nous mettre à attendre notre premier train en retard d’une longue série. Nous rencontrant un Indien réceptionniste d’hôtel à Delhi, rentrant chez lui à Amritsar pour quelques jours. Nous discutons avec lui pendant que le train décale petit à petit de quinze minutes toutes les quinze minutes. Nous partirons à 23h30, avec 3h de retard, et dormirons jusqu’au lendemain matin.

Entre Rishikesh, Delhi et Amritsar

Train de nuit Delhi – Amritsar

Des bus partent toutes les demi heures de Rishikesh à Delhi (et pas besoin de réserver à l’avance).
Attention, les bus locaux n’ont pas de place suffisament grande pour y mettre un sac de voyage. On peut parfois le mettre sous les sièges mais pas tout le temps. Sinon, il traine dans le couloir. Ca vaut le coup d’être le premier dans le bus pour pouvoir se mettre dans le fond, avec le sac dans le couoir ne gênant pas trop de monde.
Les bus sont bien moins confortables que les train (mais surement plus pontuels). Pour les longues distances, surtout de nuit (impossible de dormir à cause de la mauvaise qualité des routes), envisager de prendre le train plutôt que le bus est une bonne idée. Les temps de trajets sont à peu près les mêmes.

Bus Rishikesh – Delhi : 255 roupies (environ 3,65€)

Bords du Gange à Rishikesh

Bords du Gange à Rishikesh

Nous sommes à Yoga Land, nous nous essayons au yoga ! C’est dimanche, alors tous les cours quotidiens à l’heure pour débutants ne sont pas dispensés (notamment celui que nous avions prévu de faire en cherchant sur Internet). Nous parcourons donc la ville à la recherche de notre programme yoga de la journée. Nous nous rabattons sur une énorme brioche au chocolat et un cours de yoga du rire. Très bonne expérience ! Nous sommes huit, plus un prof très sympa et vraiment fun, et nous aurons littéralement une crise de fou rire collective au bout d’une demi-heure de cours. Après cette expérience concluante, nous montons déjeuner en hauteur, au calme, un excellent thali « healthy » (avec spiruline et tout, il n’y a qu’à Yoga Land qu’on peut trouver ça en Inde ;)) avant de nous essayer au vrai yoga cette fois. Nous ne sommes pas très convaincus par le prof et apprécions donc moins le cours. Par contre, nous en sortons convaincus de notre manque de souplesse, de muscles et d’équilibre ;). Nous regardons le coucher de soleil sur le Gange avant de nous offrir un dernier lassi dans un autre des nombreux cafés de la ville. Nous dinerons ensuite en amoureux (personne dans tout le resto !), posés sur des cousins, contemplant une dernière fois la calme Rishikesh by night.

Bords du Gange à Rishikesh

Bords du Gange à Rishikesh

Rishikesh

Surya Hotel, 400 roupies (environ 5,70€) la chambre double avec salle de bain. Propre, calme, bien sans être extraordinaire, et pas cher.

La plupart des clubs de yoga de la ville, à part ceux dédiés au TTP (Teacher Training Program), proposent des cours d’initiation pour débutants quotidiens, à différentes heures de la journée. Attention, le dimanche, la plupart ne donnent pas ces cours.

1 heure de yoga du rire : 300 roupies (environ 4,30€)
1 heure de yoga pour débutant : 200 roupies (environ 2,80€) (il y a plus cher pour une heure, le même prix pour plus longtemps… il faut regarder un peu)

Vaches dans les rues de Rishikesh

Vaches dans les rues de Rishikesh

Un temps breton aujourd’hui. Nous ne sortons pas avant 14h et un petit Star Wars. Nous nous baladons le long du Gange et visitons le Parmath Niketam Ashram, très grand et très beau Ashram, axé autour de la musique. Vers 17h, nous assistons à la cérémonie de l’Aarti dans cet Ashram, moment musical charmant, et assez intime, dans cette petite ville de Rishikesh. Peut-être le plus bel Aarti de notre séjour en Inde.

Aarti au Parmath Niketam Ashram

Aarti au Parmath Niketam Ashram

Parmath Niketam Ashram

Parmath Niketam Ashram

Parmath Niketam Ashram

Parmath Niketam Ashram

Parmath Niketam Ashram

Parmath Niketam Ashram

En Inde, nous aurons rencontrés plein de gens très… rigolos. Le spécimen du jour tient un magasin juste en bas de notre hôtel, il a le front recouvert d’une grosse tache de peinture rouge, et est monté sur un ressort. Tous les matins, il se lève, fait ses 8km de footing, se baigne dans le Gange, puis rentre dans son magasin. Là, il mange une amande… pendant une heure. C’est très bon pour la santé, parait-il. Nous repasserons le lendemain vers 10h, il ne pourra effectivement pas nous parler, étant en train de manger son amande… A 15h, il prend son premier repas de la journée, et après ça, il peut manger ce qu’il veut jusqu’au lendemain matin. Bref, on s’est bien marrés.

Nous finissons notre soirée au Chill Out Cafe, où nous chillons out avec un lassi au bord du Gange. C’est dur.

Vue sur le Gange, de nuit, à Rishikesh

Vue sur le Gange, de nuit, à Rishikesh

Rishikesh

Surya Hotel, 400 roupies (environ 5,70€) la chambre double avec salle de bain. Propre, calme, bien sans être extraordinaire, et pas cher.

Grand-mère feuillage

Grand-mère feuillage

Vue sur Rishikesh

Vue sur Rishikesh

Direction Rishikesh, la capitale mondiale du Yoga ! La ville est un concentré d’agences proposant des cours de yoga, que ce soit de l’initiation (à l’heure mais aussi des cours intensifs d’une semaine, un mois…) ou des cours pour devenir prof de yoga.

Nous prenons un bus public depuis Haridwar, et une heure plus tard nous sommes à Rishikesh. Nous rejoignons la partie touristique de la ville à pied, passant par une petite ville colorée aux petites rues étroites longeant le Gange.

La partie touristique est globalement située entre deux longs ponts étroits, Ram Jhula et Laxman Jhula. Nous prenons le premier à la recherche d’un Ashram, monastère hindouiste, dont certains ont quelques chambres ou lits pouvant accueillir des voyageurs, où dormir. Il y a peu d’indications. Nous toquons au premier endroit où nous voyons écrit Ashram. Deux moines nous accueillent en nous présentant des chaises devant une superbe vue sur le Gange, endroit calme et apaisant, nous offrant le thé et des biscuits en discutant un peu avec nous. Un peu étrange mais chouette moment. Après avoir visité pas mal d’endroit, nous nous rabattons sur un hôtel, qui a l’avantage d’être calme et de ne pas avoir subi « l’inflation du Lonely Planet, TripAdvisor ou autres ».

Nous montons ensuite un peu en hauteur pour observer la vue sur la ville. Celle-ci sera un peu brumeuse, mais nous aurons vu des singes, des paons, des biches sauvages en montant ! (Et grand-mère feuillage ! Désolée pour la référence, ceux ne l’ayant pas n’ont pas perdu grand-chose durant leur enfance ;)).

Rishikesh regorge de cafés vraiment posés, où déguster un lassi (car rappelons-le, pas d’alcool ni de viande dans cette ville également sacrée) en regardant le Gange couler. Nous finissons donc la journée à déguster un excellent lassi au Little Buddha Cafe, où nous rencontrons Ashish, un Indien travaillant chez Ericsson et ayant un milliard d’histoires plus incroyables les unes que les autres à raconter (comme la fois où sa voiture a été totalement endommagée à cause d’une tempête de grêle avec des grêlons de la taille d’une balle de golf, le mariage de sa sœur ayant réuni 1200 personnes, son éducation dans l’armée à faire les 400 coups, ses tentatives de reconquête de son ex-copine dignes d’un film d’espionnage…).

Vue sur le Gange

Vue sur le Gange

Rishikesh

Surya Hotel, 400 roupies (environ 5,70€) la chambre double avec salle de bain. Propre, calme, bien sans être extraordinaire, et pas cher.

Lassi (plain) dans un café au bord du Gange : environ 60 roupies (environ 0,90€)